Le ministre Showkutally Soodhun a assisté au 20e anniversaire de la clinique port-louisienne Chisty Shifa lundi soir. À cette occasion, il a affirmé que « Rs 15 milliards seront dédiées à la transformation de la capitale » et que « Port-Louis ne sera pas une ville morte ». Il a en outre indiqué que le Premier ministre indien a rencontré des responsables saoudiens et que quelque 2,9 millions d’Indiens travaillent actuellement dans ce pays. « Nous aussi, nous pouvons faire de Maurice un “medical hub” », a-t-il lancé, ajoutant qu’actuellement, « 25% de nos touristes viennent pour des raisons médicales, mais certains Mauriciens travaillent malheureusement contre les intérêts du pays ». Selon le vice-Premier ministre, « l’Arabie saoudite a émis 930 offres d’emploi, mais seuls 22 médecins ont répondu à l’appel ».
Le ministre de la Santé, Anil Gayan, a demandé aux cliniques de faire preuve d’humanité. « La vie d’un patient, dit-il, est plus importante que la facture. » Anil Gayan a demandé aux cliniques privées d’informer les patients des coûts de leur traitement « pour s’assurer qu’ils peuvent payer et qu’ils ne devront pas être réorientés vers l’hôpital public ». Il a également lancé un appel aux établissements de santé privés pour qu’ils « offrent de meilleurs services spécialisés s’ils veulent survivre ».
Le Dr Owaris, de la direction de la clinique Shifa, a lancé un appel au ministère de la Santé pour la formation des infirmiers du secteur privé. Ce à quoi le ministre de tutelle a répondu qu’il travaille de concert avec la Nursing School. Par ailleurs, le ministre de la Santé a rappelé que la politique du ministère est « de faire venir des spécialistes de l’étranger pour traiter les patients inopérables à Maurice ». Selon lui, grâce à cette mesure, « les patients n’auront plus à demander l’aumône et faire des quêtes publiques pour pouvoir se faire soigner ».
Le Dr Owaris a également rappelé que la clinique Shifa a été « le premier établissement de santé privé à fournir des services 24/24h ». Toutefois, il admet que la clinique doit « maintenant faire des efforts » en vue de la création d’une unité de soins intensifs et de l’acquisition d’ambulances supplémentaires.
La clinique Chisty Shifa a été fondée en 1983 par l’Islamic Trust Fund. Depuis, « 60% de ses fondateurs ne sont plus de ce monde », dit encore le Dr Owaris avant de rendre notamment hommage au Dr H. Gariboo.