Le déficit de notre commerce extérieur pour le mois d’avril s’est creusé davantage, atteignant Rs 8 milliards, contre Rs 5,8 milliards pour le mois correspondant de 2016, soit une progression de 38,4%. C’est qu’indique le dernier relevé mensuel publié hier par Statistics Mauritius.
Les données officielles montrent que les exportations domestiques aussi bien que les réexportations ont diminué alors que les importations ont pris une courbe ascendante. Exprimées en valeur CIF (coût/assurance/fret), les importations sont passées de Rs 12,2 milliards à Rs 14,2 milliards. Cette hausse de l’ordre de Rs 2 milliards (+16,2%) est attribuable dans une bonne mesure à une facture pétrolière plus importante (environ Rs 2 milliards, contre Rs 1,3 milliard en avril 2016), à des importations accrues de produits alimentaires (de Rs 2,9 milliards à Rs 3,1 milliards), à des achats de machines et d’équipement de transport plus élevés (de Rs 3 milliards à Rs 3,5 milliards) ainsi qu’à une augmentation des importations de produits manufacturés classifiés par matériaux (de Rs 2 milliards à Rs 2,3 milliards).
Selon Statistics Mauritius, la Chine, qui occupait la deuxième place derrière l’Inde chez nos pays fournisseurs pour le mois de mars, a repris la tête avec des ventes d’un montant total de Rs 2,4 milliards. L’Inde a maintenu sa deuxième position avec Rs 1,8 milliard, précédant l’Afrique du Sud (Rs 1,4 milliard), la France (Rs 975 millions) et le Brésil (Rs 740 millions). Nos importations de tous ces pays ont progressé avec une performance particulière de la part du Brésil qui, en mars 2016, n’avait exporté que pour Rs 51 millions vers Maurice.
Coté exportations mauriciennes, excluant les recettes d’approvisionnement des navires, la valeur a diminué d’environ un demi-milliard de roupies pour s’élever à Rs 5,46 milliards. Les exportations de produits alimentaires ont enregistré une légère hausse (de Rs 2,1 milliards à Rs 2,2 milliards), une croissance annihilée par la baisse des exportations de produits manufacturés divers (de Rs 2,4 milliards à Rs 2 milliards), incluant les produits d’habillement.
Les principaux marchés à l’exportation ont été, dans l’ordre : la France (Rs 789 millions), le Royaume-Uni (Rs 702 millions), les Etats-Unis (Rs 612 millions), l’Italie (Rs 567 millions) et l’Afrique du Sud (Rs 441 millions). À l’exception du Royaume-Uni, les exportations vers les autres pays précités ont augmenté. Rappelons par ailleurs que la balance commerciale du premier trimestre 2017 accusait un déficit de Rs 21,5 milliards, soit 30,5% de plus que le déficit de la période correspondante de 2016 (Rs 16,5 milliards).
Se basant sur les tendances trimestrielles de la balance commerciale et des informations préliminaires provenant de diverses sources, Statistics Mauritius a estimé que le déficit pour cette année tournerait autour de Rs 94 milliards (exportations : Rs 87 milliards; importations : Rs 181 milliards).