Les échanges commerciaux avec l’extérieur ont été déficitaires de Rs 6,4 milliards en septembre dernier, soit 5,8% de plus que le montant enregistré pour le mois correspondant de 2016 (Rs 6,1 milliards). C’est ce que rapporte Statistics Mauritius dans son dernier rapport mensuel, rendu public hier.
Selon Statistics Mauritius, les exportations totales (valeur FoB – Free on Board) se sont élevées à Rs 7,4 milliards en septembre dernier, soit Rs 100 millions de plus que pour le même mois en 2016. Les exportations domestiques ont grimpé, passant de Rs 4,6 milliards à Rs 4,9 milliards alors que les réexportations, elles, ont chuté de Rs 2,1 milliards à Rs 1,7 milliard. Les recettes d’approvisionnement des navires ont atteint Rs 772 millions, contre Rs 566 millions en septembre 2016.
« La valeur des exportations de produits alimentaires a augmenté », indiquent les données officielles. Elle est passée d’environ Rs 2,5 milliards à Rs 2,7 milliards. En revanche, les recettes concernant les produits manufacturés divers (dont les produits d’habillement) ont accusé une baisse de Rs 40 millions pour passer à Rs 2,38 milliards. Les exportations de machines et d’équipements de transport ont également rapporté moins, soit Rs 596 millions (- Rs 94 millions).
Le Royaume-Uni a été le principal marché à l’exportation, ses achats atteignant Rs 836 millions, contre Rs 797 millions en septembre 2016. La France s’est retrouvée en deuxième position, achetant pour Rs 702 millions de produits locaux, en hausse également comparativement à la même période de l’année dernière (Rs 578 millions). Les États Unis (Rs 664 millions) se sont retrouvés à la troisième place, mais nos exportations vers ce pays ont diminué par rapport à septembre 2016 (Rs 739 millions). Le groupe des cinq premiers marchés comprend l’Afrique du Sud (4e, avec Rs 655 millions) devant l’Espagne (Rs 449 millions).
Les importations mauriciennes ont augmenté de 3,4% en valeur CIF (Cost/Insurance/Freight) pour s’élever à Rs 13,9 milliards. Ce sont principalement les produits pétroliers qui ont été à la base de cette hausse. La facture pétrolière a atteint près de Rs 2,2 milliards, contre Rs 1,6 milliard en septembre 2016. Le coût de divers produits manufacturés a aussi pris l’ascenseur, passant de Rs 1,3 milliard à Rs 1,4 milliard, alors que les importations de produits manufacturés “classified chiefly by material” se sont chiffrées à environ Rs 2,3 milliards (+ Rs 161 millions). Pour ce qui est des produits alimentaires, la facture a été plus faible, soit Rs 242 millions à Rs 3,1 milliards.
Chez les fournisseurs, la Chine a été au commandement avec un peu plus de Rs 2,2 milliards d’exportations vers Maurice, précédant l’Inde (Rs 1,9 milliard), l’Afrique du Sud (Rs 1,3 milliard), la France (Rs 1,1 milliard) et le Brésil (Rs 584 millions). Les importations de la Chine ont augmenté alors qu’une stabilisation a été notée du côté de la Grande Péninsule.