La Cour intermédiaire a émis un ordre mardi dernier pour que tous les biens d’Ahmud Shakeel Khan Jahangeer soient saisis, et ce après que ce dernier a été condamné à trois mois de prison lors de son procès devant cette même instance pour blanchiment d’argent. Ce directeur de compagnie avait été reconnu coupable sous les articles 3(1)(b), 6(3) et 8 de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act. Cet habitant de Beau-Bassin a, selon l’ICAC, obtenu un montant total de Rs 1,7 million provenant d’un prêt frauduleux de la Development Bank of Mauritius. Il a blanchi de l’argent en six occasions, entre le 16 novembre et le 13 décembre 2007.

C’est grâce à un intermédiaire qu’il est parvenu à faire que le DBM débourse un prêt sous le Small Business Loan Scheme sur la base de faux documents. L’argent avait été versé sur le compte de l’intermédiaire, un aide-chauffeur, qui avait expliqué lors de son témoignage avoir accepté d’accompagner Ahmud Shakeel Khan Jahangeer à la DBM car ce dernier l’avait aidé à trouver une maison dans le passé. Il ne se doutait toutefois pas que le directeur de compagnie avait de faux documents en sa possession. Ahmud Shakeel Khan Jahangeer devra retourner en cour le 28 juin pour prendre connaissance du rapport social effectué sur sa personne, et ce afin de savoir si sa peine de trois mois de prison peut être commuée en travaux d’intérêt général.