Une délégation de cinq personnes dirigée par le président de l’aéroport singapourien de Changi, est attendue à Maurice le 12 janvier dans le cadre des préparatifs en vue de l’entrée en opération prochaine d’un corridor aérien entre Singapour et Maurice.
Les membres de la délégation singapourienne qui seront en visite dans l’île à compter du 12 janvier, auront des rencontres protocolaires et de travail avec le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, les dirigeants de l’Aviation civile, du secteur touristique mauricien et ceux d’Air Mauritius. À noter que le président de Changi Airport est également connu comme un spécialiste des smart cities.
Le corridor aérien entre Maurice et Singapour comporte un double objectif. Il devrait permettre à notre île d’utiliser Singapour comme un aéroport d’éclatement vers une série de points d’ancrage en Chine et d’autres pays asiatiques. Aussi, il permettra à Maurice d’être utilisée comme un hub entre une série de pays africains pour se connecter avec le Singapour et éventuellement les pays asiatiques.
Ce sujet a été un des points forts évoqués par le Premier ministre lors de la réunion conjointe entre gouvernement et secteur privé à la Cyber Tower d’Ébène, le 15 décembre. SAJ avait, à cette occasion, annoncé que « the Air Corridor Project linking the African Continent to Asia using Mauritius and Singapore as hubs, is making good progress. » Avant de souligner qu’Air Mauritius, à la lumière de l’accord de principe signé avec Changi Airport, travaille sur les nouvelles destinations qui seront desservies par la compagnie nationale au niveau de l’Afrique de l’Est, le Premier ministre avait également expliqué que des discussions entre Maurice et Changi Airport sont en cours quant aux nouveaux « catchment areas, where to promote Mauritius as a business hub to Africa and as a tourist destination. »
« Our vision in the longer term is to go beyond the concept of Air Corridor and to make it indeed an Economic Corridor joining the businesses of the African continent to those in Asia », avait souligné le Premier ministre. À ce propos les autorités singapourienne et zambienne travaillent actuellement sur des projets en prenant en compte Maurice comme un hub pour les échanges prévus entre la Zambie et le Singapour.
Pour sa part, Arnaud Martin, président de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA), vient de rentrer au pays après une tournée en Chine pour promouvoir l’image de Maurice. Ainsi, les touristes chinois venant de plusieurs régions, convergeront vers Singapour avant d’utiliser le corridor aérien à destination de Maurice. Dans les milieux du gouvernement, on fait comprendre que tout est mis en oeuvre afin que le premier vol pour Singapour, dans le cadre du corridor aérien, ait lieu le 12 mars prochain.
Concernant la création d’une compagnie aérienne pour desservir les pays de la région du sud-ouest de l’océan Indien, l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe, le consultant recruté par Maurice a déjà soumis son rapport. Ce dossier n’a toutefois pas encore été étudié par le conseil d’administration d’Air Mauritius. Dès lors, tout laisse croire que cette question ne sera pas finalisée par le conseil d’administration de la compagnie aérienne avant début 2016.