Le cours de Volley-Ball Corporate Program (VCP), dirigé par l’instructeur international français, André Glaive, pourrait avoir des retombées positives. À l’issue de ce cours de cinq jours destiné aux jeunes volleyeurs de 15 à 18 ans et qui s’est achevé mercredi dernier, l’ancien directeur technique national de la fédération française a laissé entendre qu’il existe des possibilités qu’une convention soit bientôt signée entre le Centre de Formation de Lyon et l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB).
À travers cette convention, des jeunes au profil requis pourraient intégrer ce centre de formation, dont l’équipe première se situe actuellement à la troisième place du champion masculin. « Une formation dans un centre de haut niveau ne peut que vous rendre encore plus performants et vous permettre d’intégrer les sélections nationales », a remarqué celui qui assume la vice-présidence du club de Lyon à la quarantaine de stagiaires lors de la cérémonie de clôture.
Reste que le stage n’a pas été de tout repos pour ces jeunes volleyeurs sans doute pas habitués à livrer six heures d’entraînement par jour. « Le chemin vers les sommets est long et sinueux. Il n’existe pas d’autre secret pour la progression que le travail. Ces cinq jours de stage ont été durs, mais la réussite se situe au bout du chemin », leur a fait comprendre André Glaive. Ce dernier a souhaité que ces jeunes continuent de faire preuve du même engouement et de la même dynamique en club. D’autant que certains pourraient se retrouver dans la sélection nationale lors des Jeux des îles de 2019.
De son côté, Fayzal Bundhun, qui a qualifié André Glaive de « grand ami de l’île Maurice », a fait ressortir qu’il veillera que des structures soient mises en place à travers l’île afin que ces jeunes puissent bénéficier des outils nécessaires pour progresser. « Ce n’est que le début d’un long chemin. Nous voulons vous donner les moyens de réaliser vos rêves », a souligné le président de l’AMVB.
Ce dernier a saisi l’occasion pour présenter aux stagiaires Sarah Rawat-Currimjee, présidente du Mauritius Sports Council et médaillée d’or aux Jeux des îles de 1993 aux Seychelles. Cette dernière en a alors profité pour remercier Fayzal Bundhun et Jean-Claude Douce, deux de ses entraîneurs, et a demandé aux stagiaires de faire montre de sérieux et de discipline, tout en profitant de tels formations.
À l’issue de ce stage, André Glaive a supervisé les séances d’entraînement des présélections nationales, mercredi et jeudi, et a dirigé un séminaire avec les entraîneurs locaux hier. Au cours de la soirée d’hier et cet après-midi, il conduira les séances d’entraînement des présélections nationales pour boucler sa tournée à Maurice.