La Banque de Maurice

Le montant des crédits bancaires au “secteur privé” s’élevait à Rs 318,8 milliards fin juillet 2018, et ce en excluant les transactions avec les opérateurs du secteur du “Global Business”.

Le dernier relevé publié par la Banque de Maurice (BoM) indique que les crédits bancaires ont augmenté d’environ Rs 2,5 milliards en juillet 2018, soit à un rythme plus lent plus que le mois précédent. En juin 2018, une augmentation de Rs 5,7 milliards avait été enregistrée. Sur la base des données rendues publiques par la banque centrale, on constate que depuis le début de l’année, le niveau des crédits bancaires a grimpé de Rs 10,5 milliards.

Le tableau concernant la répartition des crédits par secteur d’activité fait voir que l’industrie de la construction demeure le plus gros bénéficiaire, avec Rs 99 milliards, soit une hausse mensuelle d’environ Rs 337 millions. La plus grosse part de ces crédits (Rs 60,6 millions) est sous la forme de financement de logements sociaux. On observe également que l’ardoise du secteur de la construction s’est accrue de Rs 5,8 milliards depuis fin décembre 2017.

Le montant des crédits alloués par les banques commerciales au secteur touristique est passé de Rs 43,8 milliards en juin 2018 à Rs 44 milliards en juillet 2018. L’industrie touristique se retrouve en troisième position des plus importants bénéficiaires de crédits bancaires, derrière le secteur des services financiers et des affaires. Celui-ci a obtenu des crédits additionnels de Rs 821 millions en juillet dernier pour voir son ardoise grimper à Rs 46,4 millions. Ce sont les sociétés spécialisées dans les services comptables et de conseils qui ont obtenu la plus grosse part de ces crédits additionnels, soit Rs 522 millions.

Le relevé de la BoM indique également que les crédits au secteur commercial sont passés à Rs 33,9 milliards fin juillet 2018 (+Rs 747 millions). En revanche, les secteurs agricole (de Rs 21,6 milliards à Rs 21,4 milliards) et manufacturier (de Rs 23,7 milliards à Rs 23,4 milliards) ont réduit leur endettement auprès des banques.

Par ailleurs, la BoM viendra de l’avant cette semaine avec une émission d’obligations d’Etat pour un montant de Rs 1,9 milliard. Ces obligations auront une maturité de 20 ans. La banque centrale a invité des banques commerciales agissant en tant que “primary dealers” à soumettre leurs offres en prévision de la vente aux enchères de ces obligations qui seront allouées sur la base du taux de rendement recherché par les soumissionnaires. Les obligations seront émises le 7 septembre, les intérêts seront payables les 7 mars et 7 septembre de chaque année.