Poursuivi pour le meurtre de Cédric Matombé, un ex-élève du Mauritius College, Fleurino Calou, un récidiviste notoire, a comparu devant la Cour d’assises hier. Initialement poursuivi sous une charge d’assassinat, il a plaidé coupable d’une charge réduite de manslaughter. Il est défendu par Me Rishi Bhoyroo alors que la poursuite est représentée par Me Shakeel Bhoyroo. Le crime avait été commis en novembre 2010.
Surprenant un jeune couple en train de flirter sur la plage du Bouchon, situé au fin fond de Plaine-Magnien, Fleurino Calou avait fracassé le crâne du garçon avec un pied-de-biche avant d’abuser de la jeune fille. Son homme de loi, Me Rishi Bhoyroo, avait envoyé une demande au DPP pour une réduction de charge, et ce dernier a accédé à sa demande. Fleurino Calou ayant déjà plaidé coupable, le procès sera entendu le 1er mars 2016.
Cette affaire remonte au 7 novembre 2010. Le corps de Cédric Matombé un jeune collégien de 17 ans, fréquentant un établissement curepipien, a été retrouvé dans un terrain en friche à proximité de la plage du Bouchon. Le jeune homme avait obtenu la permission de ses parents pour une sortie la veille. Les deux jeunes s’étaient rendus à un anniversaire dans un campement. Ils avaient effectivement passé la soirée dans un bungalow non loin de la plage. Le lendemain matin, ils sont partis faire un tour non loin de la plage et c’est là qu’ils auraient été surpris par l’accusé. Après les avoir surveillés durant plus d’une heure, Fleurino Calou s’est approché du couple. S’attaquant au garçon par-derrière, il lui a infligé deux coups à la tempe avec la barre métallique, avant de se jeter sur l’adolescente. Alertées par les cris de détresse de la jeune fille, des personnes se trouvant sur la plage sont venues à son secours. Fleurino Calou avait alors pris la fuite mais avait été vite rattrapé par la police. Il s’était réfugié dans une maison abandonnée. L’arme du crime avait déjà été retrouvée sur lui et il est passé aux aveux.