Le site de la mairie de Curepipe semble s’être figé dans le temps. Alors que Hans Marguerite occupe le siège de premier magistrat de la ville depuis le 28 juin, pour le site de la Ville Lumière, le maire de la ville n’est autre que Sybille Lolochou. La photo et le message de cette dernière, qui elle-même avait succédé temporairement à Nathalie Gopee (PMSD), destituée de son poste en janvier dernier, figurent toujours sur la page d’accueil du site.
Autre signe que la mairie de Curepipe est résolument loin de la réalité du présent : la présentation de l’hôtel de ville. Alors que le bâtiment colonial centenaire est dans un piteux état et nécessite une rénovation de près de Rs 135 M, il est présenté comme étant « une des structures de l’époque les mieux préservées » du pays. « Overlooking in a small in the center of Curepipe, the Hôtel de Ville is one of Mauritius’ est surviving structures front its colonial erra ( ) The Hotel de Ville stands as one of the nicest monument of Curepipe and clearly dépits a vivid of the past and present », peut-on lire sur la page officielle de la mairie de Curepipe ! Fermée au public en attendant sa rénovation, l’hôtel de ville qui n’est autre que la Malmaison est loin, bien loin même d’être un fier exemple de préservation du patrimoine mauricien !