Grégory Lagane a remporté, hier à Curepipe, son premier titre de champion de Maurice sur route en élite 2/3 en devançant au terme de quelque 130 km son frère Christopher dans les derniers mètres de la course, signant par la même occasion 3h29’07, soit 38 km/h de moyenne sur le parcours. Yannick Lincoln, éternel favori mais à qui le championnat se refuse toujours, prend la troisième place.

Il n’aura fallu que deux tours pour que les choses prennent finalement la tournure espérée par le FFSC-KFC. Si dans un premier temps c’est Yannick Lincoln lui-même qui plante sa banderille, prenant rapidement une avance sur ses adversaires, les deux frères le rappellent à l’ordre très vite. Mais avant cela, les deux frères voulaient surtout boucler la boucle. « On voulait faire premier et second sur le chrono. Ça nous a échappé de peu. On s’est dit qu’on le ferait cette fois. » À eux deux, ils vont donc prendre les choses en mains, étirant un peloton qui s’est vite avéré battu au terme du deuxième tour.

Pourtant, la chasse n’a jamais arrêté. Loin de là. Yannick Lincoln, bien qu’esseulé, n’a jamais abdiqué. Au contraire, il a tenu tête aussi bravement que possible, alors que devant les deux Lagane ont livré un beau petit récital, tout en cadence. À l’arrivée un chrono de 3h29’07, loin devant celui de Lincoln, qui passe la ligne en 3h33. « Nous sommes partis en reconnaissance sur le parcours », admet le vainqueur.

Ce qui sert leurs desseins, puisqu’ils vont rapidement prendre une minute d’avance sur leur poursuivant, puis deux, pour finalement se stabiliser à trois minutes à chacun des quatre autres passages. L’impression d’avoir tué la course, si c’est ainsi qu’on peut appeler ce championnat, où quatre des douze partants en élite ont posé pied à terre ? « Non. Du tout. Il faut s’entraîner pour atteindre ce niveau. » Et le sentiment d’avoir conquis une montagne, mais accompagné de son jeune frère. À l’arrivée, il fallait bien décider qui serait sacré. « Christopher m’a laissé le titre. Il avait déjà celui du contre-la-montre individuel. Je dois d’ailleurs le remercier », sourit Grégory Lagane. Maintenant, il aura un maillot à montrer sur les routes de France, qu’il redécouvrira dès cette semaine pendant un stage où quelques membres de la sélection mauricienne prépareront les Tours de La Réunion, de l’Éthiopie et de Maurice. « C’est un gros objectif pour nous, puisque c’est une course UCI. Et il y a ensuite les Tours de La Réunion et de Maurice. J’espère que nous pourrons encore les gagner », ajoute-t-il.

Finalement, il aura une pensée pour son « fan club », sa famille en fait, et ses sponsors KFC et Emcar. « Je tiens vraiment à leur dire un grand merci pour leur soutien. C’est vraiment important pour moi de savoir qu’ils sont là », conclut-il.