Aurélie Halbwachs-Lincoln, 31 ans, triple championne d’Afrique en titre (deux titres sur route et un en VTT), entame la phase décisive de sa préparation pour les Championnats du monde de la discipline, prévue du 17 au 24 septembre à Bergen, en Norvège. Elle s’attaquera cette semaine, du 5 au 10 courant, au Tour féminin international de l’Ardèche en France. L’une des courses les plus montagneuses du calendrier féminin.
Cette compétition a été créée en 2003 par le Vélo Club Vallée du Rhône Ardéchoise (VCVRA). Elle se composait pour sa première édition de trois étapes. Dès l’année suivante, cinq étapes étaient comptées, puis six par la suite. Pour l’édition 2013, un prologue et six étapes, dont un contre la montre individuel était au programme. Cette épreuve fait partie du calendrier de l’Union cycliste internationale (UCI), en catégorie 2.1 puis 2.2 depuis 2011. La tenante du titre est la Brésilienne Flavia Oliveira (35 ans). L’an passé, elle a fini deuxième de l’arrivée au sommet du mont Ventoux à près de trois minutes d’Anna Kiesenhofer, partie en échappée tôt dans l’étape.
Le lendemain, elle part d’entrée avec Edwige Pitel, Margarita Victoria Garcia et Katarzyna Pawlowka. Le groupe passe au sommet du col du Finiel avec trois minutes d’avance sur le peloton maillot rose. Celui-ci revient progressivement sur la tête, ce qui pousse Flávia Oliveira à partir seule. Elle s’impose finalement seule devant ses anciens compagnons d’échappée. Elle s’empare de la tête du classement général et la conserve jusqu’à la fin de l’épreuve. Elle gagne également le classement de la meilleure grimpeuse. La plus titrée sur ce Tour de l’Ardèche est la Lithuanienne Edita Pu?inskait?, avec trois victoires, désormais à la retraite.
La course en sera à sa quinzième édition avec quatre étapes de montagne, deux étapes vallonnées et un contre-la-montre individuel du mardi 5 au dimanche 10 septembre. Aurélie Halbwachs-Lincoln a quitté le pays jeudi à destination de la Suisse pour intégrer le Centre mondial de cyclisme (CMC) à Aigle. Elle s’y entraînera avant de rejoindre une formation anglaise pour participer au Tour de l’Ardèche. À noter que la gagnante Flavia Oliveira fait partie de cette équipe. Après cette compétition, la Mauricienne retournera au CMC pour effectuer les derniers réglages avant les mondiaux. Compétitrice dans l’âme, l’épouse de Yannick Lincoln compte donner la pleine mesure de ses capacités. Véritable assurance tous risques, elle espère terminer dans le top 30 au contre-la-montre et tenir au sein du peloton le plus longtemps possible et terminer les 140 kilomètres de la course en ligne.