Le couple Akash et Neha Sookun

C’est Me Carole Green Jokhoo, Assistant Parliamentary Counsel, qui présidera le Fact-Finding Commitee institué pour faire la lumière dans le cas de la disparition alléguée d’une des jumelles du couple Sookun, le 16 mars 2018 à l’hôpital du Nord.

Elle sera assistée par le Dr Ramesh Oodit, spécialiste en obstétrique et gynécologie et de Doonunjoy Dassaye, Deputy Permanent Secretary. Si son rapport concernant le cas Dintu est en cours de finalisation, selon nos sources, dans le cas de la famille Sookun, la première audition se tiendra ce mardi. Toute personne détenant des informations ou souhaitant déposer devant le comité est invitée à le faire. Parallèlement, du fait que son nom et réputation ont été mis en cause dans cette affaire par le couple Sookun, le gynécologue Arvin Ramgulam envisage des actions légales.

D’autres rebondissements sont attendus, notamment les actions légales qui seront entreprises par le Dr Arvin Ramgulam contre les parents qui l’accusent. Le Dr Arvin Ramgulam, apprend-on, déplore les propos du couple Sookun dans les médias selon lesquels il a démissionné de son poste de consultant en charge du service public dans l’intention de quitter le pays pour fuir toute enquête à son propos. Pour le Dr Ramgulam, ces attaques portent atteinte à sa réputation personnelle et professionnelle. Une source proche du médecin fait ressortir que le départ à la retraite du Dr Arvin Ramgulam, à 62 ans, relève du fait que son permis de double pratique de spécialiste avait été résilié et non pour pouvoir quitter le pays. Face aux allégations des Sookun, il a retenu les services de Me Abhishake Jugoo (avocat) et de Jean Christophe Oshan Bellepeau (avoué) pour servir une mise en demeure au couple.

De certaines sources, il nous revient que le Dr Premchun Gobin envisagerait lui aussi le recours à la justice contre le couple Sookun pour avoir soutenu dans la presse qu’il avait été le premier gynécologue à diagnostiquer que Neha Sookun était enceinte de jumelles. Récusant ces charges qui portent, selon lui, atteinte à sa réputation personnelle et professionnelle, il devrait servir lui aussi une mise en demeure au couple. Cependant, sollicité par Week-End pour s’exprimer, le Dr Premchun Gobin nous a fait comprendre qu’il n’avait rien à dire et n’a ni confirmé ni contredit nos informations