La Chambre de Commerce et d’Industrie de Maurice (MCCI) et celle de Karachi veulent donner un coup de pouce aux échanges commerciaux et à la coopération économique entre Maurice et le Pakistan. Elles viennent de signer un protocole de coopération (Memorandum of Understanding) à cet effet.
Ce MoU a, dans un premier temps, été paraphé à Port-Louis par le président de la MCCI, Azim Currimjee, en présence du chargé d’affaires de la Haute Commission du Pakistan à Maurice, Zahid Ahmed Khan Jatoi. Le document a ensuite été présenté à Karachi par l’entremise de Shehzad Abdullah Ahmed, membre du conseil de la MCCI et président du Joint Business Council mauricien mis sur pied par les deux organisations du privé. Le MoU a été signé par le président de la CCI de Karachi, Shamim Ahmed Firpo, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au siège de la Chambre.
Présent à cette signature, le consul honoraire de Maurice au Pakistan, Sohail Yasin Suleman, a estimé que le MoU est « un pas vers la bonne direction » et qu’il ouvrira la voie à des initiatives en vue d’un renforcement des relations commerciales et économiques entre les deux pays. Il a soutenu que Maurice offre des opportunités d’affaires « intéressantes » aux hommes d’affaires de Karachi. Shehzad Abdullah Ahmed s’est lui appesanti sur les possibilités pour les hommes d’affaires pakistanais d’utiliser Maurice comme plateforme pour pénétrer dans les marchés africains grâce à l’appartenance de Maurice à des blocs économiques régionaux que sont la Southern African Development Community et le Common Market for Eastern and Southern Africa. Shehzad Abdullah Ahmed a également parlé des opportunités d’affaires dans différents secteurs de l’économie mauricienne, dont l’immobilier, l’agriculture, la pêche, le textile et l’industrie pharmaceutique.
Selon le MoU, la MCCI et la CCI de Karachi ont convenu d’intensifier leurs relations à travers des missions de promotion industrielle et commerciale. Les deux parties exploreront les possibilités de croissance des échanges commerciaux, des investissements et de promotion touristique. Dans les milieux de la CCI de Karachi, on est conscient que le volume des échanges commerciaux entre Maurice et le Pakistan est bien « en dessous des attentes », et ce malgré la signature, en juillet 2007, d’un accord d’échanges préférentiels, et des relations diplomatiques de longue date établies par les deux pays. Selon la presse pakistanaise, le président de la CCI de Karachi, Shamim Ahmed Firpo, est d’opinion que le faible niveau des échanges « est un problème qui doit être réglé par des efforts collectifs et une plus grande interaction entre les hommes d’affaires des deux pays ».
Shamim Ahmed Firpo a précisé que le China Pakistan Economic Corridor a créé de vastes opportunités d’affaires non seulement pour la communauté des affaires du Pakistan, mais également pour le reste du monde, dont les entrepreneurs mauriciens qui peuvent envisager des partenariats. Il a souhaité plus d’échanges entre les hommes d’affaires mauriciens et pakistanais à l’avenir.