Alors que la date fatidique du dimanche 17 décembre approche à grands pas, les partis et candidats en lice s’activent à travers la circonscription Belle-Rose/Quatre-Bornes (N° 18) pour permettre aux électeurs de faire leur connaissance et se familiariser éventuellement avec leur campagne électorale. Au fil des jours, la campagne ira s’intensifiant alors qu’à ce stade les premières spéculations électorales sont en gestation avec les principaux partis politiques jouant leur va-tout.
Bien que les candidats et les équipes qui les accompagnent tentent autant que possible de quadriller certaines régions, cela va de soi que la présence des candidats s’affiche avec beaucoup plus d’insistance dans des points stratégiques. La Source reste une région très prisée pour les candidats avec la Résidence St-Jean également dans le collimateur des états-majors sans oublier la vitrine électorale du centre-ville.
Malgré sa taille moyenne par rapport à d’autres circonscriptions, le N° 18 est essentiellement urbain et dense en population. La circonscription est l’une des rares à laquelle aucun village n’est annexé. Elle est délimitée par les circonscriptions N° 8, 14, 15 et 19, et est décrite comme suit par la Boundaries Commission : « La limite ouest va de la jonction de Soobarah Lane avec Palma Road, la limite s’étend vers le nord le long d’une partie de la limite est de la circonscription n° 14 jusqu’au poste frontière sur la montagne Corps de Garde. De là, vers le nord-est en ligne droite jusqu’à la jonction du chemin Boundary avec l’avenue de la Ligne Berthaud ».
La circonscription compte 42 052 électeurs. Les points névralgiques sont ceux où tous les partis politiques affirment leur présence avec la plus grande agressivité. C’est le cas pour l’entrée de Sodnac et autour de la Sodnac State Secondary School. Cette région regroupe une bonne partie de la bourgeoisie de Quatre-Bornes, ce qui explique qu’à l’exception des artères principales, les rues sont plutôt dépouillées, les affiches et oriflammes ne sont pas légion.
Le Reform Party, le PMSD et le PTR y ont installé leurs quartiers généraux afin de mieux toucher les électeurs de la région. La cité de St-Jean, située non loin de l’autoroute, fait l’objet de toutes les convoitises et connaît une présence quasi permanente des agents des différents partis. Les centres de vote pour cette région sont le sir Veerasamy Ringadoo Govt. School (4 218 électeurs) et le Sodnac State Secondary School (1 399 électeurs).
Le centre-ville, lieu de rencontres des habitants, est une zone considérée comme importante pour ceux engagés dans la campagne, à en juger par le nombre d’affiches et de banderoles dans les parages de la foire. « Je me fais un devoir d’être présent une fois par semaine à la foire », relate Arvin Boolell, candidat du PTr.
Les alentours de la foire de Belle-Rose sont  incontournables. Tous les principaux partis ont prévu une base dans la région. Le fait que la foire doit être déplacée dans le cadre du Metro Express, ce lieu est devenu symbolique dans la lutte contre ce projet. La présence du Reform Party (RP) de Roshi Bhadain y est particulièrement visible. Sa dernière affiche est d’ailleurs consacrée à la dénonciation du projet de Metro Express.
Dans la région d’Ollier, on note une forte présence du MMM. Veda Baloomoody et Reza Uteem se chargent de présenter la candidate mauve, Nita Juddoo, à travers des porte-à-porte systématiques pour distribuer des photos et des tracts. Plus loin, la résidence Père Laval est également un haut lieu de la campagne de tous les partis. C’est là que le PMSD a organisé son congrès nocturne mercredi. Xavier-Luc Duval n’y a pas manqué de rappeler ses réalisations dans la région en sa qualité de député de la circonscription. Les autres partis et candidats, dont le RP et le MMM, sont également présents.
Cette région accueillera un congrès du MMM le 24 novembre. Elle est couverte par deux centres de vote, à savoir le Remy Ollier « A » Govt School (3 315 électeurs), et Remy Ollier « B » Govt School (1 399 électeurs). À l’instar de la place de la gare, La Louise sert de centre névralgique dans la campagne. Le MMM a choisi d’y installer son quartier général et organisera son meeting de clôture le 15 décembre. Le RP avait pour sa part donné le coup d’envoi officiel de sa campagne à la Place de Taxis.
Il faut aller du côté de la montagne à La Source pour voir le quartier le plus convoité de la campagne. Cette région compte le plus grand nombre d’électeurs de la circonscription : 7 850 votants à Louis Nellan « A » Govt School et 3 347 votants à Louis Nellan « B » Govt School. Banderoles, oriflammes et affichent de tous les partis peuvent être observés depuis la région Berthaud, tout comme des bureaux. Le PMSD y avait d’ailleurs donné le coup d’envoi de sa campagne, qui avait débouché sur la suspension de Mamade Khodabaccus. Le MMM et le PTr ont tous les deux prévu d’organiser des meetings dans la région. Les mauves seront présents le 1er décembre, alors que le Ptr conclura sa campagne à La-Source.