Vishnu Lutchmeenaraidoo, ancien ministre des Finances et actuel ministre des Affaires étrangères, qui est arrivé peu avant 9 heures ce matin au QG de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) pour la dernière partie de son interrogatoire Under Warning, est revenu sur la thèse du complot politique contre lui dans l’Euro-Loan Saga de 1,1 million de la State Bank of Mauritius Ltd. Il s’en est pris de manière frontale à son collègue du gouvernement, le ministre des Services financiers, Roshi Bhadain, qu’il a accusé d’être l’auteur de ce complot avec la presse comme complice en donnant publication à des « informations fabriquées ». Cette déclaration de l’ancien ministre des Finances, faite à la presse avant qu’il ne s’engage dans les locaux de l’ICAC pour la deuxième partie de son interrogatoire Under Warning dans le cadre de l’opération Goldfinger, confirme, s’il y a lieu, que le point de non-retour a été franchi entre ces deux ministres, qui avaient travaillé ensemble avec l’écroulement de l’Empire Rawat il y a un an déjà. Et qu’importe l’issue de cette enquête de l’ICAC sur ce prêt de 1,1 million d’euros, sollicité le 1er juillet de l’année dernière, au lendemain de la condamnation du leader du MSM, Pravind Jugnauth, dans l’affaire MedPoint, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, se retrouvera avec un homme de trop au sein du conseil des ministres du gouvernement de Lalyans Lepep.