Suite à des négligences médicales, cet habitant de Poudre d’Or est devenu malvoyant à l’âge de 14 ans. Comblé grâce à la musique, le guitariste enseigne aujourd’hui à l’Atelier Mo’Zar. Hermans Pierre Louis, 23 ans, évoque la cécité qui l’a conduit vers la gloire.
Accompagné de Valérie Lemaire, manager de l’école, pour le guider vers l’Atelier Mo’Zar, le musicien aux cheveux mi-longs ondulés se dirige vers son havre. Une fois sur place, c’est en pianotant quelques notes que Hermans Pierre Louis se dévoile. “La musique est toute ma vie. Sans elle, je n’aurais pas été épanoui. Elle a donné un sens à ma vie”, déclare le jeune homme à Scope. Farceur et souriant, il avoue : “Je suis un gentil garçon et j’aime chanter pour les filles.”