ENTRAÎNEUR RAMAPATEE GUJADHUR : Arnold rejoint le leader Lerena

Après son doublé de samedi dernier avec Kurundu et Without A Doubt, Steven Arnold a rejoint Brandon Lerena au classement des jockeys avec 17 victoires chacun. Le Sud-Africain n’étant plus de la course et Robert Khathi (3e avec 14 victoires) ayant décidé de regagner l’Afrique du Sud, la cravache de l’entraînement Gujadhur se voit offrir un boulevard dans sa quête de Cravache d’Or. Ce n’est pas pour autant qu’il s’emballe, préférant prendre chaque journée comme elle vient.
« Like I have said before, winning the championship does not make any difference as each time I go on the track, it’s to win races. If it falls into place, so be it, but the main aim is to win as many races as possible », explique l’Australien. « For sure I would be glad if it comes my way. » Revenant sur la dernière journée, notre interlocuteur l’a qualifiée de bonne, même s’il pense que la moisson aurait pu être meilleure. « I thought Cape Horn stood a good chance. He ran well but I think he might need a little bit of a break now. »
Il attribue aussi la défaite du favori de la 3e épreuve à un manque de train et au comportement du cheval dans la dernière ligne droite. « I got him into the box seat and the winner went across to lead and reduced considerably the speed. In doing so, he made things difficult for us, especially from where I was as I found myself further back than I wanted to be. He was also too fast for me in the first 50 metres. Cape Horn is a brilliant horse form the barriers but the winner was too fast for him. Added to that, my horse was hanging a little bit in the straight. »
Battu sur Cape Horn, Steven Arnold s’est racheté dans l’épreuve suivante avec Kurundu, qui effectuait son retour à la compétition après cinq mois d’absence pour cause d’ennuis au genou. Il s’est montré à son avantage ces deux dernières semaines et Steven Arnold nourrissait un silent hope à son égard. « He is not a very big horse. I think he looked good prior to this assignment. He has got a little bit of quality. We were confident of a good showing but not that confident in a win », admet l’Australien. « He is a horse that has got a few problems but it seems to be in good shape and sound now. I think he is not a kind of horse that you can race too close together. He is not a big, robust horse. In my opinion a little bit of space between his runs as from now might help him. »
C’est Without A Doubt qui a permis à la cravache australienne et l’entraînement Gujadhur de réaliser le doublé. Bon second derrière un intouchable Sierra Redwood à sa précédente sortie, le fils de Gimmethegreenlight pouvait légitimement revoir ses ambitions à la hausse dans ce champ relativement moyen, d’autant que son tombeur s’était fait remarquer pour la deuxième fois dans l’épreuve d’ouverture. Dès qu’il a surmonté le handicap de son mauvais numéro, un grand pas vers la victoire a été fait. « I had to be a little bit aggressive on him to get across otherwise we would have been caught wide. He travelled nicely and even if he got a little bit tired in the last 50 metres, he held on brilliantly to win. » C’est la deuxième victoire de Without A Doubt au Champ de Mars après ses débuts victorieux lors de la 2e journée.


Kremlin Captain s’affûte pour la Coupe d’Or
Kremlin Captain reprendra la compétition ce samedi après environ cinq mois d’absence. Le champion de la famille Gujadhur n’a plus été revu en compétition depuis le 29 avril, date de sa dernière et unique sortie 2017, pour cause d’ennuis au pied. Il a effectué un barrier-trial mardi, à la satisfaction de son entourage… S’il est content de sa forme actuelle, Steven Arnold pense que le Cheval de l’Année 2015 aura peut-être besoin de cette course. « I gave him some solid work lately. He seems to be in good shape. It will be interesting to get him back to racing. I think he would probably needs a run before the big race of October (ndlr : la Coupe d’Or) », déclare l’Australien. À noter que Kremlin Captain figurait dans les entrées des deux épreuves phare de ce week-end.