FLORÉAL NEWS : Les nouveaux font leur apparition

C’est par beau temps que s’est déroulée la séance de vendredi dernier au centre Guy Desmarais. La piste était quelque peu sèche et il a fallu l’arroser pour ne pas déranger les voisins avec la poussière qui pouvait se dégager lors du travail des chevaux. Le premier constat a été la présence de certaines des nouvelles unités qui sont sorties de la quarantaine. Certains avaient déjà fait leur apparition à Port-Louis, alors que d’autres ont préféré débuter leur préparation à Floréal, tels Roman Emperor, Palladium et autres.
Concernant toujours les nouvelles unités, sachez que Why Wouldn’t New, de l’entraînement Maingard, s’est blessé la semaine dernière après avoir percuté les barres. Il a reçu des soins du vétérinaire Alexander Espitalier-Noël et on espère qu’il se remettra vite pour reprendre le chemin de l’entraînement. Parachute Man, avec Kenny Gustave en selle, s’est contenté de faire du trot, tout comme tous les autres chevaux de cet établissement qui étaient présents. Ce n’est que le lendemain, samedi, qu’ils se sont adonnés à un travail plus sérieux. Tôt en ce vendredi matin, ce sont surtout trois chevaux de Patrick Merven qui se sont fait remarquer vu qu’ils ont travaillé vite. Ainsi, on a pu voir en action Seeking The Dream et Seven League Boots, qui ont réalisé un très bon galop sur environ deux tours. Sir Earl Grey, qui vient de réaliser une bonne performance lors de la 24e journée, affichait toujours une forme resplendissante. C’est Camille Merven qui était sur place.
Chez les jockeys étrangers, seul Ioannis Poullis a fait le déplacement après avoir été en action à Port-Louis. La cravache chypriote était accompagnée de son entraîneur Chandradutt Daby pour faire travailler Dreamforest, qui semble avoir bien récupéré après sa course du Maiden. Le hongre a travaillé sur trois tours, sûrement en vue de sa participation sur 2200m. Answeringenesis, pour sa part, respire toujours la grande forme. Il nous revient qu’il était prévu qu’il soit aligné sur 1365m pour sa prochaine course, mais il semblerait qu’il sera finalement en action sur sa distance de prédilection, soit 950m.
On a aussi vu Shreya’s Star, qui avait boité lors de sa dernière course et dont la monte avait occasionné une enquête de la part des Racing Stewards. Sachez que ce cheval semble avoir complètement récupéré et il a fait voir ses bonnes dispositions en effectuant plusieurs ruades, sous la selle de Roby Bheekharry, en se rendant sur la grande piste. Il ne devrait pas trop tarder avant de retrouver la compétition. Aficionado n’était pas en reste et il devrait bien faire à sa prochaine sortie, à condition qu’il soit aligné dans une valeur qui est plus dans ses cordes. Var’s Dream, qui avait, semble-t-il, souffert d’une grosse fatigue à sa dernière sortie, n’a pas connu de séquelles et il est bien dans sa peau. C’est Philippe Henry qui a supervisé l’entraînement des chevaux de l’entraîneur Amardeep Sewdyal et la présence du nouveau Restless Rogue n’est pas passée inaperçue.
Lee’s Star étincelant
Chez Alain Perdrau, c’est Rakesh Doyal, l’ancien trackrider, qui officiait comme représentant de l’établissement vu que Derrek Hip a pris ses distances de cette formation et a effectué une demande pour rejoindre les rangs de Shyam Hurchund. Du reste, son cheval, Battle Ready, a déjà quitté le yard Perdrau et l’a précédé au sein de son nouvel établissement. It Doesn’t Matter est désormais sous les couleurs de Gilbert Rousset et il a commencé sa préparation en vue de son prochain engagement. Nishal Teeha était présent après 7h30 et il a vite fait de chausser les étriers pour piloter Lee’s Star, qui était toujours dans d’excellentes dispositions. Il pourrait recourir lors de la prochaine journée. Argun, lui, a été confié à Roby Bheekharry, qui attend d’avoir le feu vert du Mauritius Turf Club pour remonter en course, lui dont la suspension de cinq ans arrive à son terme prochainement.
Du côté de Vincent Allet, on a remarqué la présence de Shap Shap qui, rappelons-le, a déjà saigné. Ravi Rawa semble lui donner tout le temps nécessaire pour retrouver ses moyens. Jean-Michel Henry s’est présenté après 8h. Qatar Springs semblait bien, sans plus, alors qu’Easy Lover arborait une jolie robe.