Il n’y a pas eu de miracle samedi au stade George V dans l’affrontement entre la sélection féminine de Maurice et son homologue du Botswana. Ce match, qui comptait pour les éliminatoires de la CAN 2016 féminine, a vu le Lady Club M s’incliner sur le score de 4-0 devant des Black Zebras qui ont pris la rencontre en main après seulement 20 minutes de jeu.
Sans rien à perdre, la bande à Alain Jules n’a laissé que peu d’espace à son adversaire du jour. Et dès la 15e minute, Cynthia Édouard, très présente sur le terrain envoyait un tir cadré que Bosija Sedilame captait sans trop de difficulté. La réaction botswanaises arrivera vite, lorsque la virevoltante Tholopole Refilwe adressait un centre de toute beauté, claqué par Nancy Betty, portière du Lady Club M.
Hélas, les assises défensives des Mauriciennes allaient craquer une première fois à la 22e. Une perte de balle bête, qui voyait Refilwe récupérer le ballon, puis l’adresser à Lesaane Thuso qui, à son tour, ne laissait pas de chance à Nancy Betty. Deux minutes plus tard, c’était au tour de l’ailière botswanaise de tromper la défense mauricienne, inscrivant le but du 2-0.
De là, les Botswanaises temporiseront la rencontre. Ce qui permettra aux Mauriciennes de tenter de revenir, lorsque, en fin de première partie, la défense botswanaise est prise dans le cafouillage, mais les Mauriciennes ne savent pas exploiter le ballon qu’elles récupèrent.
« Je savais d’avance que ce serait difficile. Mais je pense que les filles ont fait un match honorable », estime Alain Jules. Les Mauriciennes tentaient malgré tout de revenir. Et justement, sur un corner de Cynthia Édouard, la gardienne botswanaise était battue, mais il n’y avait personne pour reprendre la balle.
Enhardies d’être passées si près de l’ouverture du score, les Mauriciennes maintiennent la pression. Et Cynthia Édouard obtient un coup franc intéressant, qui passera juste au-dessus des buts de Bosija Sedilame.
Mais voilà, les Mauriciennes retombent dans l’à-peu-près. Un mauvais renvoi de la défense, à la 68e minute, offre à Ramafifi Thuto le but du 3-0. Les espoirs s’envolent lorsque Refilwe inscrit, à la 75e, le dernier but de la rencontre. « Nous avons vu une équipe mauricienne qui voulait à tout prix réduire le score », expliquait à l’issue de la rencontre Gaulethoo Nkuthwisang, l’entraîneure de la sélection bostwanaise.
Si les siennes ont pu endiguer les différentes tentatives des Mauriciennes, elles ont aussi concrétisé les chances qui se sont offertes à elles. « Nous avons créé des occasions et les avons saisies. Parfois, nous avons été bousculées, mais les Mauriciennes, elles, n’ont pas toujours pu soutenir notre jeu », admet-elle. Son équipe affrontera l’Afrique du Sud lors du tour suivant.