Le Central CID, sous la supervision de l’assistant commissaire de police Heman Jangi, maintient la pression avec la troisième réouverture de l’enquête sur l’attentat meurtrier de la rue Gorah Issac le 26 octobre 1996, ayant fait trois victimes. Ainsi, ce matin, une escouade de limiers a fait une descente à Plaine-Verte pour ramener un dénommé Nadeem Edoo, concerné par les événements tragiques avec l’assassinat de Babal Joomun, Zulfikhar Bheeky et Yousouf Moorad à la veille des élections municipales d’octobre 1996.
L’interrogatoire Under Warning de Nadeem Edoo est axé sur la piste des armes à feu utilisées par les auteurs de cet attentat meurtrier. A la mi-journée, très peu de détails ont transpiré quant au développement survenu.
De son côté, Shakeel Mohamed, qui a été inculpé de quatre charges provisoires avec le triple meurtre de Gorah Issac, a saisi la Cour en début de semaine d’une motion pour qu’il puisse se déplacer à l’étranger en cette fin d’année et une autre pour réclamer la radiation des charges provisoires.