HANDBALL – PROJET DE RESTRUCTURATION DE L'AMH—OBJECTIF: Passer de 300 à 1 000 licenciés

Le nouveau directeur de l'Association mauricienne de handball (AMH) a tenu sa première conférence de presse vendredi au Gymnase de Phoenix. Soit deux mois après les élections, le temps de trouver une bonne formule pour redynamiser le handball mauricien. Le plan d'action en ce sens a été dévoilé par le Directeur technique national, Dominique Filleul, en présence du comité exécutif de l'AMH et du président de la Ligue réunionnaise de handball, Stéphane Erapah. Ainsi, les grandes manœuvres ont déjà été enclenchées avec la venue du Réunionnais à Maurice.
Stéphane Erapah a animé les séances de travail en vue de restructurer la fédération. Une première étape a été franchie avec la répartition des tâches au niveau des commissions et leur définition. Dans la foulée, Yvan Herbu a été nommé responsable de l'arbitrage, Jeannot Dorasawmy de la discipline, la commission technique sera sous la responsabilité de Dominique Filleul, le marketing sera présidé par Christelle Chellen, tandis que Benoît Souchon aura la charge de l'organisation des compétitions. « L'AMH m'a contacté pour que je l'aide à démarrer la saison sportive. Pendant deux jours de travail. On a revu les commissions, défini leurs rôles et ceux des responsables. Maintenant il faut tout mettre en musique », confie Stéphan Erapah.
Selon le président de la Ligue réunionnaise, l'Île sœur à une avance considérable dans la pratique du hand, Maurice étant restée statique pendant trop longtemps. « Je trouve dommage qu'il y ait autant de potentiel à Maurice et que, malheureusement, depuis quelque temps vous n'arrivez pas à travailler ensemble et à mettre en place des projets communs pour faire avancer le handball mauricien », regrette-t-il. Et d'ajouter:« Ça fait quelques années que Maurice compte 300 licenciés alors qu'à la Réunion nous en sommes à 5 000, et ce, bien que vous avez les ressources nécessaires. Cependant, j'ai été agréablement surpris de voir le nombre de personnes qui ont assisté aux réunions, où beaucoup d'idées ont été partagées. Je suis persuadé qu'avec la qualité qu'ils ont, ils pourront doubler ou même tripler dans un an ou deux le nombre de licenciés, surtout avec le retour des anciens, revenus pour apporter leur expérience. Et ça, c'est une bonne chose », affirme-t-il.
Réactivation des clubs
D'ailleurs, augmenter le nombre de licenciés, c'est une des priorités de Dominique Filleul. Pour réaliser cet objectif, le DTN, dans son projet de développement établi sur trois ans, prévoit la réactivation des clubs en sommeil et la création de nouvelles équipes. Parmi les imminents projets sur le plan local : la création d'une école de handball et de beach handball à Pleine-Verte, où plus d'une centaine enfants sont attendus. L'AMH compte aussi promouvoir ses activités dans les quartiers à travers l'île et dans les écoles.
Rodrigues n'est pas en reste puisque le président y sera en novembre pour redéployer le handball Rodriguais et son championnat avec de l'événementiel. Le beach handball sera aussi en menu. « Il y a beaucoup de travail. Ça va être un travail de longue haleine puisqu'on ne va pas révolutionner le handball mauricien en six mois. Mais avec tous ces axes de développement, je suis persuadé que nous allons reconquérir les jeunes pour que la pratique du handball puisse s'intensifie. Mon objectif est de regrouper 1 000 licenciés et j'aimerais l'atteindre avant la fin de l'année. C'est ambitieux certes, mais ce serait pour nous une très belle victoire et je suis persuadé qu'on peut y arriver. Une fois que nous aurons mis en place tout cela, nous créerons ensuite le centre de formation. Car sans le sport de masse, on ne pourra pas effectuer de détection », fait ressortir Dominique Filleul.



CHAMPIONNATS NATIONAUX: Coup d'envoi le 23 septembre
Selon le président de l'AMH, Ludovic Carré, le coup d'envoi de la nouvelle saison handballistique est prévu le 23 septembre, alors que le marquage du terrain se fera le 18. Il y aura aussi une possibilité pour les clubs qui ont un gros effectif d'aligner une deuxième équipe, qui sera alors connue comme la "B". Dans le cadre de la relance de cette discipline, l'AMH a eu le soutien de City Sport, Sunny et Villa Caroline.