Photo Archives

La Physically Handicapped Persons Sports Federation (PHYSFED) organise les championnats de Maurice de tennis en fauteuil les 20 et 21 octobre à Petit Camp. Pas moins de seize participants sont attendus, dont six éléments féminins. Les joueurs seront en action de 13h à 18h. Pour rappel, les champions de la saison dernière, Sanjeev Anauth et Jennifer Rosalie, tenteront de défendre leur titre.

Sanjeev Anauth

Il y aura du nouveau pour le tennis en fauteuil en cette fin de saison. En effet, pour la première fois, les championnats nationaux verront au programme de la compétition des matches en doubles hommes et dames. Si cela ne s’est pas fait depuis que le tennis en fauteuil est devenu une discipline officielle intégrante de la PHYSFED, c’était en raison de la Coupe des clubs champions handisport de l’océan Indien (CCCHOI) à la quelle participe Maurice tous les ans et où seules les épreuves en simples hommes et dames sont au programme.

D’ailleurs, c’était la plus grande rencontre à laquelle les locaux pouvaient aspirer à participer jusque-là dans cette discipline, ainsi que l’Open BNP Paribas, mais qui était plus difficilement accessible. Cette fois, la PHYSFED vient avec quelques nouveaux projets pour cette discipline. « Nous nous sommes dit finalement que les fois où nous étions en action pour le tournoi BNP Paribas, Maurice ne pouvait jamais jouer en double, car nous n’avions aucune équipe préparée pour cela, et c’est dommage. C’est pourquoi nous avons commencé à créer des doubles hommes et dames, et nous garderons ces mêmes paires qui disputeront les matches ensemble, à chaque compétition. Nous visons aussi d’autres rencontres internationales de tennis en fauteuil, parce que nous avons quand même de bons joueurs à Maurice indique Véronique Marisson, joueuse et coordinatrice des prochains championnats nationaux.

Jennifer Rosalie

Le prochain objectif pour la PHYSFED sera le Mauritius Wheelchair Tennis Open, qui se tiendra vers la fin du mois de novembre ou au début de décembre. Durant ces sept dernières années, c’est l’hôtel Beachcomber Shandrani qui a toujours sponsorisé l’événement, en offrant son terrain de jeu pour la compétition et des bouteilles d’eau, entre autres. Le lieu cette année reste encore à être déterminé. Toutefois, il se pourrait qu’une délégation réunionnaise participe à l’événement, car les joueurs de l’île soeur ainsi que la Ligue réunionnaise ont déjà fait part de leur enthousiasme à la PHYSFED.

En ce qui concerne les locaux, ils seront au moins une vingtaine à s’aligner à l’événement. « Nous voulons faire de ce tournoi, qui durera quatre jours, un tournoi résidentiel pour les Mauriciens afin de créer cet esprit d’équipe, principalement avec l’intégration des épreuves en double. Nous chercherons certainement un endroit pas très cher pour loger tout le monde, mais suffisamment bien quand même. Je lance donc un appel aux sponsors qui aimeraient bien nous aider dans cette démarche », conclut Véronique Marisson.