À HINDU HOUSE HIER SOIR : « Pas peur des adversaires en carton, mais des traîtres et des Judas » a lancé Ramgoolam

Le Premier ministre Navin Ramgoolam en compagnie du président de la République Kailash Purryag sur l’estrade de la Hindu House hier

Le Premier ministre Navin Ramgoolam, lors de son intervention prononcée à l’occasion de la célébration de la fête Divali, à la Hindu House hier soir, a effectué une violente sortie contre les « Dushman ». « Je n’ai pas peur des adversaires en carton, mais des traîtres et des Judas », a-t-il lancé. La Hindu House célèbre traditionnellement la fête Divali une semaine auparavant. La cérémonie d’hier a été marquée par des discours de Veevendra Ramdhun, président de la Hindu House, et du haut commissaire de l’Inde T.P. Seetharam, et un spectacle de haute facture essentiellement donné par les étudiants du MGI.
Pour le Premier ministre, il est important de comprendre le message de Divali qui se résume en quelques mots : « La victoire du bien sur le mal, de la lumière sur l’obscurité, de la justice sur l’injustice ». Pour lui, les livres sacrés de toutes les grandes religions transmettent un seul message : « Dans la vie il y a toujours des forces du mal. » Il a estimé qu’il y aura toujours « des Dushman pour essayer de mettre du poison dans la tête des gens ». « Ils vont essayer de créer de la division dans leurs propres intérêts. Lord Ram avait aussi son Dushman, de même le prophète Mohamed avait son propre oncle qui est devenu son Dushman. Jésus a eu parmi ses douze disciples son Dushman en la personne de Judas. Le plus souvent le Dushman se trouve parmi nous-mêmes. Je n’ai pas peur des adversaires en carton, il faut avoir peur des traîtres et des Judas. Pas kone ki zot pe magouye par derier », a lancé Navin Ramgoolam.
Le Premier ministre a enchaîné en rappelant que le Mahatma Gandhi a été assassiné par un Hindou, Anouar el-Sadate par un Égyptien, Yitzhak Rabin par un Juif. « Le Dushman, le plus souvent, est parmi nous. Souvent zot lespri cabose e zot fer kiksoz qui pas bizin fer », a-t-il ajouté.
Il a rappelé qu’après la mort du Mahatma Gandhi, Jahawarlall Nehru a dit que « the brightest light of India has died ». Plus près, avec l’assassinat de Sadate et de Rabin, toutes les chances de voir la paix pour les Palestiniens se sont envolées jusqu’aujourd’hui, a-t-il observé.
Le Premier ministre a insisté sur le fait qu’« il ne faut pas laisser les autres utiliser notre esprit ». « Il faut savoir faire la différence entre l’arbre et la forêt et ne pas se laisser emporter pour des petites choses. Ou pas sorti dans pwalon tom dan dife. Bizin swiv bann prinsip kler. Il ne faut pas changer de position et aller dans le sens du vent », a-t-il ajouté.

« Faussetés »

Le Premier ministre a fait rapidement allusion aux nominations à la Cour suprême en affirmant qu’il était certain que le président du Tamil Council, qui se trouvait dans l’assistance, ne sait pas ce qui s’est produit dans le cas de l’affaire Pillay. « Lorsqu’il a fallu le défendre c’est moi qui l’ai défendu. Il fallait corriger une erreur », a-t-il dit sans poursuivre plus loin son commentaire.
Le Premier ministre s’en est pris à ceux qui propagent des faussetés, des nouvelles incroyables auxquelles, malgré l’éducation gratuite, les gens croient. Il a accusé certaines personnes de venir critiquer d’autres personnes dans son bureau « parski li anvi gagn ticket dan so plas ». Il s’en est pris à ceux qui présentent des candidats aux élections uniquement pour diviser les votes.
Navin Ramgoolam est revenu sur les critiques formulées contre l’ancien maire de Port-Louis GMD Atchia par un groupe d’Hindous parce qu’il voulait pas construire un crématoire sur a pleasure ground comme le souhaitaient ces derniers et avait proposé un terrain alternatif. Il a rappelé que SSR avait alors signé un article dans Advance pour défendre GMD Atchia et affirmé qu’il était loin d’être un communaliste. Le Premier ministre a observé que cette mentalité prévaut encore aujourd’hui. « C’est pourquoi je dis aux chefs des organisations religieuses de ne pas communaliser les choses ».
Navin Ramgoolam a aussi fait mention du livre blanc sur la réforme électorale qu’il prépare en ce moment, ce qui lui permet de passer en revue l’histoire constitutionnelle. Il a fait mention d’une lettre qu’avait adressé en 1955 le secrétaire britannique au Foreign Affairs d’alors à Robert Scott qui devait venir à Maurice comme gouverneur. Le Secrétaire d’État lui avait demandé à la suite d’une motion adoptée en 1953 par le PTr au Parlement sur le changement constitutionnel, quel était le sentiment dans le pays. Robert Scott avait alors répondu en confirmant un constat fait quelques années plus tôt par le gouverneur McKenzie Kennedy à l’effet que la grande majorité des Mauriciens ne comprennent rien en ce qui concerne le pouvoir et la démocratie. « Ils pensent en terme de races et de religions et non en terme de Mauriciens. Cette société est divisée horizontalement par les disparités économiques et verticalement par les races et religions », avait-il dit.
Pour le PM les choses n’ont pas changé. Il a souhaité qu’on profite de la période de fête pour nettoyer l’intérieur des maisons mais aussi l’esprit des gens. Il a dans ce contexte critiqué ceux qui utilisent la religion pour faire de la politique.
Commentant l’incendie de La Chaumière, Navin Ramgoolam a observé que la façon dont le feu s’est propagé pourrait indiquer qu’il est d’origine criminelle. Il a affirmé avoir parlé au commandant de la SMF pour lui demander d’être intransigeant contre les éventuels responsables de ce sinistre. « Il est inacceptable qu’alors qu’on construit, d’autres soient en train de détruire », a-t-il dit.

Commentaires

Moi aussi mo d'acord avec PM, banne tranfuges c banne Judas ki rode juste zot l'interent surtout financiere comme Assirvaden, Mireille, Jim, Rashid. Nuvo Parti Travailliste est connu comme Transfuge United. We stand

What is the reasons NCR stand for teh Palestinians? May I beg to differ.Why place the palestinians in the debate,what is the benefit.Its Divali time.Gandhi has done marvellous things in his life,most of us know his achievements.But just let him rest in peace.
We have heard the PM mentioning the mahatma ad nauseam.The BRUTUS are after you Navin.
.

Guette ca 2 la lors photos/// Pm ek so president. Tous les 2 ressembler a tel pint ki gagne banne doute lors activite SSR...

Je suis tout a fait d acore avec le pm au sujet de grande homme politique fut mahatma Gandhi il a sacrifié" tout sa vie pour servir son peuple en + il n'avait pas de compte en banque . notre PM écoute kaya man sorti dans pwalon tom dan dife. c'est plutôt une bonne nouvelle ;pour terminer sur les religions ;les homme qui tue des homme au nom de dieux il faut qu'ils comprennent que dieux ne pas un meurtrier.