HIPPISME - THE FAM MAURITIUS DERBY CUP - 1850 M - GROUPE 1- POIDS D’AGE* - OPEN : Hard Day’s Night champion incontesté des 4-ans

Le sacre lui était déjà assuré à l’issue des deux premières manches, mais Hard Day’s Night a démontré qu’il n’avait pas usurpé le titre de champion des 4-ans en remportant avec une certaine autorité la troisième et dernière manche dans The Fam Mauritius Derby Cup sur 1850m. Il conquit cette compétition avec 17 points devant Executive Power (7 points) et les autres et succède à M L Jet à ce palmarès. Subiraj Gujadhur songe désormais à le rallonger davantage et évoque déjà une éventuelle participation dans la course préparatoire du Maiden, le Golden Trophy, disputée sur 2200m.

Sur le papier, Hard Day’s Night était nettement avantagé au handicap par rapport à ses adversaires du jour vu que cette troisième manche, qui portait un label de Groupe 1, était disputée à poids d’âge. En effet, sa valeur était de 61 contre 55 pour Netflix, tandis que celle de Paladin était de 43. Le seul point d’interrogation pour certains concernait sa tenue, car il n’avait jamais été aligné au-delà des 1600m durant toute sa carrière, mais en se fiant à sa conformation et ses origines utérines, on le voyait capable de tenir les 1850m.
Paladin se montra le plus rapide à l’ouverture des boîtes, toutefois, Arnold se reprit pour laisser le soin à Kemal Kavur de disputer le commandement à Hard Day’s Night, qui avait hérité de la première ligne. Le favori céda la corde à la doublure de Gujadhur après environ 400 mètres. Paladin se retrouva le nez au vent à l’extérieur d’Orange Tractor, qui précédait New Hampshire et Netflix respectivement. Kemal Kavur imprima une allure régulière sous la conduite de Ségeon, mais Goomany choisit d’attaquer dans la descente, mettant à l’épreuve la classe de ses adversaires. Au poteau des 600m, Hard Day’s Night était déjà sur le flanc gauche de Kemal Kavur, tandis qu’Orange Tractor et Paladin pointaient à environ 5L. Le cheval d’Arnold était déjà battu à la route et termina au trot. On saura après la course qu’il avait saigné. En tête, Hard Day’s Night contourna Kemal Kavur avec une facilité déconcertante pour aborder la ligne droite finale en vainqueur. Orange Tractor fit illusion dans la dernière courbe, mais lorsque Goomany se mit en évidence, il maintint le rythme pour s’imposer facilement. Les 1850m furent couverts en 1.54.47. Ce qui constitue un chrono honorable étant donné que les false rails étaient placés à 1M75 hier.
L’autre 1850m de la journée fut moins rapide (1.56.77) et accueillait les coursiers dans un Benchmark de 36. Elle permit surtout à Jeanot Bardottier d’effectuer un retour gagnant après quatre semaines de suspension. Le jockey mauricien se signala grâce à sa poigne sur Aficionado, qui permit à Preetam Daby de renouer avec le succès après 11 journées de disette. Sur le papier, Seven League Boots se présentait comme un sérieux candidat à la victoire, mais il montait de classe après son récent succès, tout comme l’autre récent vainqueur Wing Man, tandis que Saarikh et Aficionado avaient récemment évolué dans cette valeur. Chisty dut solliciter sa monture sur environ un furlong afin de contourner son compagnon d’entraînement, Bridegroom Bertie, et prendre le train à son compte. Par la suite, comme on s’y attendait, le jockey de Patrick Merven prit le soin de réduire l’allure. Arnold ne se laissa pas piéger et déboita sa monture en début de descente pour mettre la pression sur le meneur afin de mettre à l’épreuve sa tenue. Cette attaque eut l’effet escompté puisque Seven League Boots durcit alors le pas. Bardottier fut même forcé de sortir le bâton à 700m du but afin qu’Aficionado reste dans le coup. Il utilisa la cravache dans le virage également afin de faire sortir sa monture de sa léthargie. Seven League Boots parvint à prendre Saarikh de vitesse dans le dernier virage, mais sous la conduite d’Arnold, le cheval de Gujadhur grignota du terrain à chaque foulée dans la ligne d’arrivée. Entre-temps, Aficionado s’amenait au milieu de la piste et c’est dans les toutes dernières foulées qu’il força la différence. Bridegroom Bertie aurait pu prétendre à mieux s’il avait été piloté avec un minimum de conviction dans la ligne d’arrivée.
Retours gagnants pour Bardottier
et Khathi
Tout comme Jeanot Bardottier, Robert Khathi renouait avec la compétition, mais, contrairement au Mauricien, il avait manqué à l’appel pendant trois journées après qu’il eut été touché au dos lors d’une chute à l’entraînement sur Hillbrow. Le Sud-Africain se signala sur Burg, qui parvint, du coup, à vaincre le signe indien sur notre turf. Ce gris, il faut le rappeler, avait disputé l’arrivée en plusieurs occasions sous la férule de Jean Michel Henry, mais il lui manquait toujours ce petit plus pour faire la différence. À l’issue de sa dernière course lors de la cinquième journée, il avait été transféré au yard de Shirish Narang, mais on pouvait constater qu’il avait pris 13kg sur son dernier poids de forme. Cet élément n’a toutefois pas freiné ses nombreux partisans. On s’attendait à ce qu’il y ait du rythme avec la présence de plusieurs chevaux véloces. En effet, Moi Power insista pour conserver l’avantage de la corde face à Maestro’s Salute sur les premiers 500m, mais dès que l’alezan de Vincent Allet se plaça devant lui, la monture de Rama commença à tirer, le forçant à le reprendre à l’extérieur. Our Jet fut ainsi condamné à évoluer en troisième épaisseur, alors qu’il aurait été plus judicieux pour Ghunowa de placer sa monture derrière ces deux chevaux. Cette lutte assura une allure régulière et servit les desseins des finisseurs. Burg se rapprocha sur l’arrière-main d’After Midnight, tandis qu’Act Of Loyalty ne précéda longtemps que Cavallino. Le vétérinaire rapporta après la course que Cavallino, ainsi que Nordic Storm avaient saigné. Le représentant de Ricky Maingard fut gêné une première fois à l’entrée de la ligne droite lorsque Melson, en évitant les talons de Moi Power fut repris à l’extérieur, puis à 100m du but lorsqu’il se retrouva dans le dos de Our Jet, qui n’avançait pas. Quelque 50m avant, Our Jet versa à l’intérieur pour entrer en contact avec Moi Power, qui fut débalancé incommodant à son tour Maestro’s Salute. Les commissaires ne sont pas allés de l’avant lors de l’enquête, considérant que Ghunowa avait arrêté de monter et essayer de redresser sa monture. Burg était, lui, lancé à l’extérieur dans la dernière courbe tout juste derrière le peloton de tête et, à mi-ligne droite, il faisait déjà figure de vainqueur. Act Of Loyalty se rapprocha vivement sur le tard, mais le but arriva trop tôt pour lui.
Khathi réalisa le doublé sur Logan à l’issue d’une sage course d’attente. Mal placé dans les stalles, il positionna sa monture en arrière-garde, ne précédant que Caracal, qui avait manqué son départ, sur la première moitié du parcours avant de se retrouver en queue du peloton dans la descente. Condamné en épaisseur au 600m, Khathi choisit de reprendre sa monture, qu’il plaça en one off en attendant la dernière courbe pour lancer son offensive. Le jockey de Narang peut s’estimer chanceux que Ramaas eut abusé de la largeur de la piste dans la dernière courbe, car cela lui offrit le passage au moment opportun. N’en eut-il pas profité, il n’aurait pu continuer sa progression puisque Ramaas fut poussé à l’intérieur peu après par St Arnault. Bardottier fut réprimandé pour ne pas avoir fait plus d’effort pour garder sa trajectoire. Khathi fut rappelé qu’il doit être clear lorsqu’il change de ligne, car lorsqu’il dirigea sa monture à l’extérieur de Mojo G, il gêna Ramaas. Le malheureux de la course se nomme Caracal, qui vit le passage à la corde se refermer devant lui lorsque Roy’s Express versa à l’intérieur.
L’association Patrick Merven-Imran Chisty continue à porter ses fruits. Ce tandem tira son épingle du jeu grâce à Nation Builder, qui effectuait son baptême du feu au Champ de Mars. Malchanceux lors de ses deux premières sorties, Psycho Syd était le mieux côté de la course, mais il ne se montra pas assez percutant, bien qu’il eut bénéficié d’un parcours en or à la corde. Goomany espérait sans doute se retrouver seul en tête, mais Mystical Twilight se montra ardent à l’extérieur de Lucky Valentine dans la première courbe pour prendre le relais dans la descente. Khathi fila les rênes à sa monture, qui imprima une allure sélective. Il était déjà attaqué par Lucky Valentine à 300m de l’arrivée. Nation Builder aborda la dernière courbe en épaisseur et il prolongea son effort pour dominer Lucky Valentine dans les derniers mètres.
The Beta Cup ne livra pas de surprise. La victoire s’est jouée entre les deux chevaux les mieux côté, Charleston Hero et Without A Doubt, pilotés par les Australiens Wiggins et Arnold, le dernier mot revenant au jockey de Vincent Allet. Ce dernier sollicita sa monture de sa première ligne pour s’installer aux commandes. Gondwana se plaça dans son dos dans un premier temps, mais, vu qu’il tirait beaucoup, Goomany le déboita avant le Tombeau Malartic pour se porter sur l’arrière-main du meneur. Swinging Captain fut forcé en épaisseur, mais Khathi retourna vite la situation en sa faveur en reprenant sa monture, qu’il plaça en troisième position côté corde. Sierra Redwood était quatrième, mais son cavalier était dans une position inconfortable, car son étrier s’était déplacé. Without A Doubt évoluait à son extérieur devant Zagazig, Gold Medalist et Son Of Sardar. Flanqué de Gondwana sur son flanc gauche, Charleston Hero imprima une allure régulière sans toutefois sortir de son pas. Without A Doubt commença sa progression dans la descente, mais il se rapprocha davantage après le passage de la route, forçant Gold Medalist de faire encore plus les extérieurs dans la courbe. La nouvelle unité de Patrick Merven ne put logiquement pas prolonger son effort jusqu’au bout. En revanche, Without A Doubt fit illusion, mais il dut être redressé à mi-ligne droite alors qu’il versait à l’intérieur avant de montrer une hésitation sur la fin suite au mouvement vers la gauche du futur gagnant.
La troisième est
la bonne pour Gimme Green
Malheureux lors de ses deux premières sorties, Gimme Green a obtenu une juste compensation à l’issue d’un parcours en or dans The Delta Cup, où Glen Coco se présentait comme son principal adversaire. Tirant profit de sa première ligne, ce 3-ans entraîné par Alain Perdrau put se placer en cinquième position côté corde, tandis que Rumbullion, Glen Coco et Heart Of Darkness luttaient pour le commandement sur les premiers 150m. Simon Jones fut d’ailleurs interrogé par rapport au racing pattern de son cheval, qui avait enlevé son unique victoire chez nous en venant au finish. L’entraîneur dira qu’il considère que Rumbullion possède un bon pas initial et qu’il voulait en profiter pour le faire courir à l’avant. Il a ajouté que ce serait son racing pattern dans la mesure du possible à l’avenir. Glen Coco prit le train à son compte et il imprima une allure régulière sans sortir de son pas. Dans la dernière courbe, il était toujours en main, laissant augurer une nouvelle victoire. En embuscade, Kersley Ramsamy attendit la ligne droite finale pour faire son effort et Gimme Green sortit un joli coup de reins pour dominer Glen Coco.
The Theta Cup constituait l’épreuve la plus ouverte de la journée, car aucun cheval ne se démarquait vraiment du lot. La victoire est revenue à Rob’s Jewel, qui effectuait ses débuts sur notre hippodrome. Ce cheval avait remporté deux victoires en Afrique du Sud, où il avait un Merit Rating de 90, qui fut converti en un Rating local de 29 car il n’était âgé que de 2 ans lorsqu’il fut acquis, mais sa valeur fut abaissée de 3 points vu qu’il n’avait pas couru depuis une année. Sa neuvième ligne paraissait difficile à surmonter, mais sollicité par Rama dès l’ouverture des stalles, il surmonta ce handicap assez facilement. Par la suite, Rob’s Jewel imprima ses belles foulées avec Chap Trap sur son arrière-main, tandis que Kimberley se plaça devant Shield Of Thunder à la corde. Vinrent ensuite Midnight Man, Declarator, Rock On, Jungle Path, Political Power et My Boy Willie. Dans la ligne droite finale, Kimberley semblait le seul à pouvoir revenir sur le meneur, mais ce dernier maintint le rythme pour repousser cette attaque jusqu’au bout. C’était la sixième victoire d’Amardeep Sewdyal.


Déclarations

SUBIRAJ GUJADHUR (assistant-entraîneur Hard Day’s Night)
« Hard Day’s Night était le meilleur cheval de la course. Il est un galloper et on a tiré profit de ça. Il a été exact au rendez-vous. Je remercie la famille pour leur support à l’écurie et aussi à Chandra. Ca fait plaisir de gagner des grandes courses. On pensait gagner deux courses lors de cette reunion, malheureusement Lucky Valentine a joué de malchance. »

SHIRISH NARANG (entraîneur Burg)
« C’est un cheval qui est sous ma charge depuis deux mois. On a tout repris depuis le début. Il avait eu une petite infection dans les poumons et on a dû le traiter en conséquence. Ses galops étaient parfaits à l’entraînement. Je craignais seulement qu’il s’arrête une fois qu’il met la tête devant. Mais Robert Khathi était très confiant. Il ne craignait même pas les 1500m qui sur le papier pouvaientt être longs pour lui. Un grand bravo à Robert et aux propriétaires de Burg. »

PATRICK MERVEN (entraîneur Nation Builder)
« Sur ce qu’il a réalisé à l’entraînement on l’aimait bien mais quand un nouveau est à sa première course à Maurice c’est toujours difficile de le situer. Les temps qu’il a réalisés en Afrique du Sud étaient remarquables. On savait donc qu’il avait un certain potentiel. J’avais dit au propriétaires qu’il pouvait gagner par 2L comme il pouvait être dernier aussi. On n’était pas tout à fait confiant. Mais on fond de moi j’avais un silent hope. »

GAVIN GLOVER (co-propriétaire Gimme Green)
« L’année dernière a été une très mauvaise saison pour l’écurie et pour moi. On a eu beaucoup de seconds. Cette année la roué a tourné. On a eu un peu de chance, ça aide. Les lignes ont été meilleures. Les nouveaux ont été performant. Ils continuent à nous montrer que nous avons faits les bons choix. Nous espérons que la fin de la saison sera aussi  bonne que les premières treize, quatorze journées. Je pense que la mainmise de l’état est une mauvaise chose en soit. Je comprends les provisions qui ont été aujoutées au Finance Bill mais qui malheureusement sont des provisions que se sont agraffées sur la GRA au vu des tensions qui existent entre  cette institution et le MTC. Personnellement j’aurai prone une toute autre approche. Mais je ne suis pas dans la direction. J’espère que les dirigeants prendront les taureaux par les cornes pour qu’on ne soit pas at the wrong end of the stick of the GRA every single week. »


18e journee – THE LIGHTNING CUP – G3 – (50+) – 950M

Sprint de feu en perspectives

Les événements s’enchaînent à une vitesse vertigineuse au Champ de Mars, que ce soit sur la piste ou en dehors. Après le Barbé, et le championnat des 4-ans dont la dernière manche a eu lieu hier, c’est la Lightning Cup qui retiendra l’attention samedi prochain à l’occasion de la 18e journée. Elle est réservée aux chevaux détenant un rating de 50 ou plus. Ce sera la première édition de cette semi-classique du sprint sur la nouvelle distance de 950m.
Intraitable sur 1000m, Step To Fame devrait l’être encore plus sur 950m. L’élève de Shirish Narang n’a certes plus été revu en compétition depuis la 10e journée mais il s’est montré régulier à l’heure des galops. La force de ce coursier réside incontestablement dans sa vélocité. Il est souvent présenté comme le cheval le plus rapide du turf. La distance réduite de 50m n’est pas pour lui déplaire. Il se mesure cependant à des compétiteurs qu’il n’a pas l’habitude d’affronter. Ce qui fait qu’il n’a pas course gagnée.
Le danger principal de Step To Fame pourrait être Reim, le tenant du titre. Ce pensionnaire de Ramapatee Gujadhur n’a pas été ridicule à sa dernière sortie sous la selle de Jameer Allyhosain dans une course remportée par son compagnon d’entraînement Tandragee. Reim, on se souviendra, avait remonté un certain Nordic Warrior dans l’édition 2016 pour s’adjuger la victoire. Son entraîneur avait même déclaré qu’il est un des meilleurs sprinters de l’île. Sur le papier, il devrait être largement capable de mater Step To Fame.
On suivra aussi avec attention le duo de Rameshwar Gujadhur, Blow Me Away et Chosen Dash. Le premier  est souvent qualifié dans son entourage comme une veritable machine à courir. Son entourage a fait expressement fait l’impasse sur le Barbé pour le faire courir cette épreuve. L’idée est de le maintenir désormais sur des sprints. Blow Me Away a été tout simplement éblouissant vendredi (ndlr: 14 juillet) à l’entraînement et sur sa forme actuelle, se pose comme un sérieux prétendant à la victoire. Chosen Dash n’a pas encore retrouvé la forme qui était la sienna en 2016, contrarié par des ennuis de santé. Il n’a disputé que deux courses jusqu’ici cette saison, dont la dernière remonte à la 15e journée.
Autre compétiteur qui mérite d’être suivi samedi, Ernie défendra les couleurs de l’entraînement Jean-Michel Henry. De loin la meilleure acquisition 2017 de cet établissement, il avait failli abaissé le record des 1365m à sa sortie précédente. A sa dernière tentative il a joué de malchance et selon son entourage il aurait du l’emporter. Puissant finisseur, Ernie sera assure d’un rythme soutenu. Il sera de l’arrivée si sa candidature est maintenue.
L’entraînement Vincent Allet sera aussi représenté dans cette épreuve. C’est Streetbouncer qui sera appelé à défendre ses couleurs. A première vue, la partie ne s’annonce guère de tout repos pour se coursier qui n’avait été qu’un simple spectateur dans l’édition 2016 lorsqu’il avait occupe la 6e place a 10,60L de Reim.


Les partants probables du samedi 22 juillet 2017

1. 0-25 — 1365m
Captain’s Orders, Nation Glow, Secret Idea, Yoda Man, Punters King, Ruby Rocker, Anafesto, Black Gambit, Canadian Club, Montante, Captain’s Cronicle, Billy Bojangles, King’s Salute, Magic Jay, Varational, Colour Of Courage, Port Albert, Mr Oshkosh, Masaar
2. B41 — 1365m
Shap Shap, Mexican Sun, Rock Hard, Rogue Runner, Lord Al, Nottinghamshire, Wanted Man, Impressed, It’s My Party, Al Dangeur, Prince George, Antwerp, Night Chapel, Kruger Rand, Gameloft, Baron Bellet, Data Controller, Blunderbuss, Steal A March, The Deacon, Maxamore, Top Of The Rock
3. B46 — 1650m
Dealer’s Charm, Shreya’s Star, Noah’s Ark, Parker, Do Be Snappy, Bono Vox, Talbec*, Avail, Seven Oceans, Castle, Roving Jet, Kalinago, Silver Dice, New Star
4. B51 — 1400m
Moonlight Runer, Apple Pie, Evergreen, Five Star Rock, Mr Bond, Noah’s Ark, Oomph, Jambamman, Fortissimo, Tanjiro*, Navistar, Allenby Park, Fort Ozark, Forward Drive, Victory Team, Var’s Dream
5. B66 — 1400m
Pierneef, Silver Bluff, Malak El Moolook, Awesome Power, The Tripster, Mootahadee, Belong To Me, Speed Limit, Memphis Mafia, Split The Breeze, Alpha Pegasi, Black Tractor, Thrust, Argun, Sheer Trouble
6. The Lightning Cup (Gr3) — 950m (50+)
Streetbouncer, Reim, Silver Bluff, Blow Me Away, Belong To Me, Chosen Dash, Ernie, The Tripster, Step To Fame, Clifton Surf, Black Tractor, Thrust
7. B36 — 1500m (Nouveaux chevaux)
Pajama Party, Mexican sun, Rock Hard, Shreya’s Star, Pride Rock, Cape Horn, Rock On Geordies, Bezamod, Redwood Valley, Golden Ball, Count Henry, Top Of The Rock
8. B31 — 1365m
Captain’s Orders, Ocean Drive South, Secret Idea, Ocean Hunter, Bezamod, Declarator, Dark Liability, Laughistheanswer, Kilroy, Vintage Angel, Dark Force, Skip The Red, Purple Rock, Tigre Libre, Varadiso, Red Hot Poker, Golden Ball, Migty Hash*, Blue Jeans, Pimpernel, Succession Plan*, The Brass Bell*, Masaar