La compagnie Indian Oil réclame la somme de Rs 6 255 750 à l’État pour la fourniture d’essence à divers ministères suite à un accord qu’avait la compagnie depuis 2010. Indian Oil reproche à cinq ministères de lui devoir cette somme pour les produits pétroliers qu’elle a livrés.

Les défendeurs qui refusent de payer cette somme évoquent une fraude au niveau des documents, principalement le call-off, document qui détaille toutes les demandes. Me Vikash Rampoortab, qui représente Indian Oil, avait fait une demande pour que les détails de l’enquête policière sur cette affaire lui soient communiqués. L’homme de loi veut savoir si la police a pu établir si les commandes à travers les call-off ont été falsifiées.

Le bureau du DPP a informé la cour que l’enquête policière a été bouclée et n’est cependant pas en possession de ces informations. Le DPP devra fournir ces détails ce mercredi.