Qu’est-ce qu’un chef d’orchestre avec une réputation internationale fait à Maurice ?
C’est ma deuxième visite à Maurice. J’ai effectué la première il y a quatre ans pour le service funéraire de mon père, Alfred Latham-Koenig. Je voulais passer un peu plus de temps ici pour découvrir le pays de mon père, retrouver mes cousins, bref renouer avec mes racines mauriciennes, comme mes frères et soeurs l’ont fait avant moi. Il est à mon sens important de savoir d’où l’on vient.