Jaren Maël Lagaillard n’aura pas l’occasion de porter son maillot du Brésil que lui avait acheté son père. Ce garçonnet de deux ans est décédé hier à l’hôpital SSRN après avoir avalé accidentellement un morceau de bonbon.

L’émotion est palpable chez les Lagaillard à Grand-Gaube. Nombreux sont ceux qui se sont déplacés pour rendre un dernier hommage à leur « petit ange ».

Jaren « ti enn ti bolom gayar ki kontan danse ek ki ti tre pros ek so ser », relate Didier, son père qui, l’air perdu, essaye tant bien que mal de tenir le coup. Supporteur du Brésil pour la Coupe du monde, Didier avait acheté à Jaren un maillot de son équipe. Sans que celui-ci n’ait pu le porter.

« Zanfan sa. Li ti kontan manz gato ek inn ariv sa », dit-il, avant de revenir sur ce jour fatidique. Le 2 juillet, Didier reçoit un appel l’informant que Jaren n’est pas bien et qu’il faut qu’il le rejoigne sur le champs. Étant sur son lieu de travail, il demande entre-temps à ce qu’on transporte d’urgence son fils à la Medi Clinic de Goodlands. Le docteur lui annonce par la suite que son fils a sombré dans un coma et a été transféré à l’hôpital du Nord. Jaren ne s’est pas réveillé et est décède jeudi.

« Jaren, tou dimounn ti kontan li, tou dimounn rod Jaren. Li ti bien popiler », raconte son grand-père, qui souligne que « c’est un moment difficile » pour eux.

Les funérailles de Jaren auront lieu demain à 10h à Grand-Gaube.