Après leur assemblée générale spéciale réussie samedi dernier, pour faire approuver la décision d’organiser la journée de désobéissance fixée pour demain, les dirigeants de l’Union of Private Secondary Education Employee (UPSEE) ont intensifié aujourd’hui leur campagne de sensibilisation de leurs membres dans toutes les régions du pays. Ainsi, à l’appel de leur syndicat, les enseignants et le personnel administratif des collèges privés non confessionnels devraient prendre un jour de congé demain en signe de protestation contre le “Nine-Year Schooling” et d’autres problèmes. Selon l’UPSEE, cette réforme « conduit tout droit au précipice et signifierait aussi la fermeture d’un bon nombre de collèges privés ». Le boycott de demain concerne une soixantaine de collèges et quelque 3 000 employés. Le syndicat des collèges confessionnels n’est pas indifférent à ce mouvement de protestation de l’UPSEE et annonce une possible action commune dans les prochains jours.