Ryan Proag (-69 kg), médaillé d’or en combat et en Ne Waza(Ju-jitsu brésilien) au Mitsubishi Championships en février dernier, était le seul représentant mauricien au championnat du monde junior de ju-jitsu  tenu du 18 au 21 mars dernier à Madrid, Espagne. En présence des athlètes venus d’Europe, Ryan Proag n’a pas eu la partie facile.
Malgré son élimination dès les premiers tours, Ryan Proag peut quand même être fier d’avoir titiller l’un des meilleurs de la compétition. D’ailleurs pour son entrée en matière,il aurait pu signer une victoire. En effet, opposé à un Français pour son premier combat, le Mauricien menait 10-9 à une minute de la fin. Mais dans les dernières poignées de secondes qu’il lui restait à tenir, il n’a malheureusement pu conserver son avantage et finit par s’incliner.
Vaincu certes, mais pas découragé pour autant puisque pour son deuxième combat face à un Espagnol, Ryan a survolé les débats. Il a dominé son adversaire (13-6) sans grosse difficulté. À noter qu’après 30 secondes du coup d’envoi du duel, il menait déjà au score (8-0). Cependant, il perd contre un Russe lors de son dernier combat.
Après son élimination, le jour suivant  Rayan était en lice dans le Ne Waza. Cependant, fatigué, il n’a pu évoluer à son meilleur niveau. Malgré tous ses efforts, la défaite était inévitable. Il a perdu deux combats. Selon Nuvin Proag, président de la Fédération mauricienne de ju-jitsu, Maurice ne peut être comparée aux Pays.  » Le Français, le Russe, l’Allemand sont des athlètes expérimentés sur la scène internationale. Comparé à nous, ils sont équipés d’installations sportives avec des Dojos aménagés spécialement pour le ju-jitsu. Pour les encadrer, ils ont des entraîneurs nationaux entièrement payés par leur gouvernement », explique-t-il.