JUDO — CARETAKER COMMITTEE, APRÈS UNE PREMIÈRE RÉUNION: Le président François de Grivel absent pour trois semaines

Durant cette période, c'est Nuvin Proag qui assumera la présidence

Les travaux sont à peine engagés que le Caretaker Committee mis en place pour relancer la Fédération mauricienne de Judo (FMJ) sera privé de son président officiel. En effet, François de Grivel a indiqué à Week-End qu'il ne sera pas à Maurice pour les trois semaines à venir. Durant son absence, c'est l'homme de loi Nuvin Proag qui assumera la présidence. « Je dois voyager pour des raisons professionnelles pour au moins trois semaines. Mais durant mon absence le travail doit continuer. C'est Nuvin Proag qui assumera les responsabilités de président », a déclaré François de Grivel à Week-End hier matin.
Dans notre édition de la semaine dernière, nous avions attiré l'attention sur les flagrants conflits d'intérêts dans la nomination de certaines personnes au sein du Caretaker Committee, en raison des liens qui existent entre elles et la FMJ. La présidence — même pour trois semaines — de Nuvin Proag à la tête de ce comité est un non-sens, puisque, pour rappel, l'homme de loi a été secrétaire général de la FMJ et, comme c'est de notoriété publique, il avait démissionné de son poste non sans fracas.
Un proche de Nuvin Proag
La situation nous interpelle davantage du fait que nous apprenons que lors de cette première réunion du Caretaker Committee, le cas de Nicolas Héry a été mis sur le tapis. Pour rappel, Nicolas Héry est un judoka français, aujourd'hui établi à Maurice, qui avait été embauché comme coach en 2007, et ce, jusqu'en 2014. Cette année-là, la FMJ avait décidé de se séparer de lui faute de résultat. Proche de l'ex-secrétaire de la FMJ, Nicolas Héry avait fini par le rejoindre au sein de la Mauritius Ju-Jitsu Federation, dont Nuvin Proag a été le président depuis sa création. Aujourd'hui sur sa page Facebook, le Français indique qu'il travaille à la Mauritius Ju-Jitsu Federation.
Le hic dans cette histoire est qu'entre-temps, Nicolas Héry a engagé des poursuites contre la FMJ pour renvoi injustifié et réclame plusieurs milliers de roupies de compensation. Le procès sera pris sur le fond le 14 septembre, selon toutes indications. Cette problématique a fait le tour de la table, et c'est Nuvin Proag qui représentera… la FMJ.
La question se pose : qui Nuvin Proag défendra-t-il au mieux ? Est-ce la FMJ ou Nicolas Héry, soit celui qu'il emploie comme Directeur Technique National (DTN) en tant que président de la Mauritius Ju-Jitsu Federation ? Sur un plan éthique et celui de la bonne gouvernance, un président d'une fédération peut-il représenter une autre fédération devant une cour de justice ? Dans un pays où on n'hésite pas à envoyer des bulldozers pour déloger des citoyens de leurs demeures sans aucune forme de justice, doit-on s'étonner qu'entre quatre murs on s'assoie sur toutes les formes d'éthique, en particulier là où il y a des questions de conflits d'intérêts ?
Un "forensic audit" sera réalisé
Pour en revenir à la réunion de vendredi, celui qui a failli pendant six mois sur ce dossier, nommément Gérard Réquin, a été le grand absent. Selon François de Grivel, cette première réunion s'est déroulée dans la « sérénité » et deux décisions ont été prises. Premièrement, une compétition inter-clubs sera organisée. Pour cela le Caretaker Committee a demandé aux clubs de formuler des propositions. « Nous avons aussi pris la décision de faire un "forensic audit" des comptes de la fédération, de 2013 à ce jour », a indiqué à François de Grivel. Dans la foulée, il y aura aussi une étude de la situation des clubs, notamment au niveau de leur affiliation avec la fédération et leurs licenciés. Notons que la réunion avec deux des trois clubs de Rodrigues a été tenue à travers Skype.