La 21e édition des internationaux de Maurice de judo s’est tenue le week-end dernier. Cinq clubs en provenance de l’île soeur, une vingtaine de Rodriguais et plusieurs Mauriciens étaient en action au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, dans les catégories minimes, cadets et seniors.
Selon le directeur technique de la Fédération mauricienne de judo et disciplines associées (FMJDA), Joseph Mounawah, ces Internationaux ont permis de se faire une petite idée concernant la sélection en vue des prochains Jeux des îles de l’océan Indien (1er-9 août), mais il reste encore du temps pour tout confirmer. Les combats étaient intenses et il y avait une bonne opposition des Réunionnais face aux locaux.
Annabelle Laprovidence a été impressionnante hier en +78 kg, remportant l’or devant la Réunionnaise Riquel Sixteen et la Mauricienne Adèle Plaiche. Chez les garçons, Albert Jeff a livré un beau combat, s’offrant la première place devant Jason Bijoux, et Nicolas Ethève et Michael Juliette qui ont décroché le bronze.
Joseph Mounawah explique qu’il n’y avait pas d’autres enjeux que celui d’intégrer une première présélection seniors en vue de Réunion 2015. En ce qui concerne les catégories minimes et cadets, le but était d’évaluer le niveau afin de les faire progresser.
La seule déception vient des minimes, catégorie qui manque de combattants. « Nous ferons des recrutements et la promotion de la discipline un peu partout dans l’île pour combler ce vide et en même temps découvrir de nouveaux talents chez les minimes », fait ressortir Joseph Mounawah.
Ce dernier a tenu à remercier tous les combattants pour cette compétition qui a servi de préparation. « Nous pouvons revoir le volume de travail car les entraînements intenses ne vont pas tarder à débuter. Il y a quelques retouches à faire concernant les seniors. Nous souhaitons obtenir une équipe homogène lors des JIOI. La sélection finale aura lieu le 24 mai », conclut-il.
Pour sa part, Jérôme Henric, responsable de la délégation réunionnaise et entraîneur du Club de l’Ouest, est d’avis que le tournoi était de bonne facture avec un bon engagement et de l’agressivité dans les combats.
En revanche, il constate qu’il y a un manque dans les jeunes catégories. « Le côté technique est aussi à revoir un peu. Nous avons deux présélectionnés en vue des JIOI, Charles Creuillot (médaillée d’or de ce tournoi en -66 kg) et Yann Butel qui étaient en action », confie-t-il.
C’est en 1996 que Jérôme Henric a découvert Maurice et c’est peu après que le partenariat a débuté. Il a entraîné l’équipe de France lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012. Jérôme Henric restera à Maurice jusqu’à vendredi pour conduire un stage de perfectionnement auprès d’une centaine de locaux au dojo de Grande Rivière Nord Ouest.