Carla Plantier (CEL Team A) a tout raflé durant la compétition

Le Centre équestre de La Louisa (CEL) a organisé une rencontre amicale internationale le week-end dernier à Pamplemousses. Les pays participants étaient La Réunion, l’Afrique du Sud et les quatre clubs de Maurice. De ce fait, le premier jour était réservé aux épreuves par équipe, alors que toute la journée de dimanche était consacrée aux épreuves individuelles. En effet, l’objectif de cette rencontre était de faire progresser le sport équestre à Maurice à travers des échanges internationaux et de motiver les cavaliers, selon la directrice du club organisateur, Stéphanie Bax.

Il y avait de quoi satisfaire tout le public : concours de déguisement de chiens, château gonflable, balades à poney, sessions de photomaton et peintures faciales pour les enfants, le tout dans une ambiance très détendue et amicale. Au niveau de la compétition, le CEL a pris samedi la première place avec quatre points de pénalité, devant l’école d’équitation Cavalia, qui a écopé de douze points de pénalité. Quant au bronze, il est revenu au Club Hippique de Maurice avec quatre points en barrage. « Nous sommes satisfaits des résultats et de l’organisation. Nous avons assisté à un beau spectacle et je remercie les propriétaires et amis qui nous ont prêté leur chevaux ainsi que nos sponsors Beachcomber, Coca-Cola et Espace Maison, sans qui tout cela n’aurait pas été possible », souligne Stéphanie Bax.

En ce qui concerne les cavaliers, Carla Plantier (CEL), qui pratique depuis cinq ans, a remporté l’or en individuel, par équipe et a également reçu la palme de meilleure cavalière de son épreuve (WEBER 1m/1, 10 m Trophy). « Le niveau était très élevé. Nous avons dû faire le maximum de sans-faute pour nous démarquer, car les deux autres pays se défendent très bien », fait-elle ressortir. Quant à l’atout de l’Afrique du Sud, Tariska Bakus (20 ans), elle estime que son esprit de compétition, dans le respect, a fait la différence. Elle a débuté à l’âge de trois ans et est d’avis que chaque rencontre est une opportunité à saisir.

Aliyah Quested Douteau (CEL) a obtenu la palme de meilleure cavalière
lors du Royal Canin 75/85 cm Trophy

« Nous avons été si bien accueillis à Maurice et cette amitié donne envie de revenir. J’ai eu le choix entre quatre chevaux pour cette compétition qui était assez dure. J’aimerais faire carrière dans ce sport et participer aux Jeux Olympiques », dit-elle. Tariska Bakus a remporté l’or au CEL 75/85 cm (accumulator) et repartira également avec le titre de meilleure cavalière. Son entraîneur Roeleen Bloemhof soutient que ses cavalières montent différents chevaux principalement à l’approche d’une compétition. « Maurice, détient des chevaux de qualité, c’est impressionnant pour une petite île. Chez nous, il y a plus de clubs hippiques qu’il n’y a d’hôtels à Maurice. C’est une culture. »

Du côté des Réunionnais, ils ont des échanges annuels avec Maurice depuis 2011. « Les Mauriciens étaient nos plus sérieux concurrents. J’ai pu observer une belle progression des cavaliers et des chevaux au fil des années. En mars 2019, nous recevrons les Mauriciens pour une rencontre internationale avec le Japon, la Grèce, l’Afrique du Sud et la France », laisse entendre Therma Judex, entraîneur. Estelle Chane, entraîneur du CEL, est pour sa part d’avis que les chevaux et leurs cavaliers ont été remarquables. En effet, le CEL a remporté le titre de meilleurs cavaliers pour les trois épreuves d’1, 10 m.

« Nous avons eu à nous battre face à l’Afrique du Sud, qui était très investie. Après il y avait un beau partage humain et un haut niveau, plutôt homogène. L’épreuve par équipe était très formatrice en vue des prochaines échéances. Nous venons de débuter la saison et ça promet. Je suis heureuse d’avoir rencontré deux pays que je ne connaissais pas », dit-elle, en ajoutant que cette rencontre permet de se serrer les coudes entre pays d’Afrique.