La maison où le tueur en série Landru a tué plusieurs femmes au début du XXe siècle est à vendre, à Gambais dans les Yvelines

Les propriétaires de l’ancienne demeure du terrible tueur en série ont décidé de se séparer de la bâtisse, selon une information de L’Écho Républicain. À Gambais (Yvelines), l’ex-mai- son de Landru fait toujours aussi froid dans le dos, comme l’indique un confrère de L’Écho Républicain.

Mais désormais l’ancienne demeure du serial killer est sur le mar- ché, les actuels propriétaires ayant décidé de s’en séparer après l’avoir occupée pendant quarante ans. Si- tuée au bord de la départementale 112, derrière une haie et un portail blanc, cette imposante bâtisse se trouve sur un terrain de 6 000 m2, le tout est à vendre pour 450 000 €. « Ce n’est pas très cher »

« Pour ce coin des Yvelines, ce n’est pas très cher, précise une habitante de Gambais, mais c’est la maison de Landru ! Moi, personnellement, même si les crimes remontent à un siècle, je ne pourrais pas. À mon travail, mes collègues partagent mon avis et me disent qu’elles seraient effrayées… »

Monique, une autre Gambaisienne vivant non loin de cette maison in- dique connaître les propriétaires : « On ne les voyait plus beaucoup ces derniers temps. […] Jusqu’à la mort du monsieur, toute la famille aimait se retrouver là. Il y avait beaucoup de joie dans la maison, des rires et des enfants qui jouaient. »

Né en 1869 à Paris, Henri Désiré Landru a été déclaré coupable des meurtres de onze personnes entre 1915 et 1919. Il a été condamné à la guillotine puis exécuté en 1922.