L’adjoint au leader du MMM, Reza Uteem, a déposé ce matin une motion en faveur de l’institution d’une commission d’enquête sur les ramifications d’Alvaro Sobrinho à Maurice.

Souhaitant se démarquer des autres partis de l’opposition, le parti mauve a décidé de ne pas participer demain à la réunion des parlementaires de l’opposition convoquée par Xavier-Luc Duval. « Le MMM est plus intéressé à s’attaquer au PMSD qu’au gouvernement », lance pour sa part Xavier-Luc Duval, soulignant l’importance d’une action coordonnée concernant l’affaire Sobrinho.

« Le MMM est agacé par le fait que le PMSD, à travers ses avocats, ait poussé la présidente de la République à la faute et à commettre une violation de la Constitution en instituant une commission d’enquête alors qu’elle n’avait pas les pouvoirs pour le faire. Au cas contraire, nous nous acheminions vers l’institution d’un tribunal indépendant qui nous aurait permis de faire la lumière sur beaucoup de choses », a avancé ce matin Reza Uteem.

Il considère que dans toute cette affaire « ce sont les ti-pwason qui sont en train de payer pour ce qu’ont fait les gros requins ».

Dans sa motion, l’adjoint au leader du MMM réclame auprès du Premier ministre de demander à la présidence d’instituer une Commission d’enquête afin de faire la lumière sur les conditions dans lesquelles les compagnies d’Alvaro Sobrinho ainsi que la banque d’investissement ont obtenu les licences d’opération et d’enquêter sur le rôle des différentes institutions, dont la BOM, la FSC, et le BOI, désormais EDB.

Il veut également savoir si des membres de l’Assemblée nationale, de hauts fonctionnaires et des membres de leurs familles ont bénéficié de gratifications à Maurice ou hors du pays.
De son côté, le leader du PMSD a expliqué qu’il ira de l’avant avec la réunion des parlementaires de l’opposition prévue pour demain. « Notre but est de préparer une action coordonnée pour faire toute la lumière sur les ramifications d’Alvaro Sobrinho à Maurice. » Et Xavier-Luc Duval de poursuivre: « Il est important que nous ne nous trompions pas de cible. La population veut l’institution d’une Commission d’enquête de manière à ce que Maurice sorte gagnante. » Le leader du PMSD avance par ailleurs: « Je constate toutefois que le MMM est plus intéressé à s’attaquer au PMSD que le gouvernement.

C’est sans doute dû au fait qu’il soit davantage dans le gouvernement que dans l’opposition. Nous sommes au courant de ce qui se passe. D’ailleurs, nous en sa présence nous n’aurions pas été en mesure de parler en toute liberté ».