L’introduction du système de médecine alternative AYUSH (Ayurveda, Yoga and Naturopathy, Unani and Homoeopathy) est actuellement à l’étude. Le ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo a présidé jeudi une réunion ayant permis de faire un constat des lieux en matière de médecine traditionnelle indienne à Maurice et engager le processus avec les parties prenantes pour la mise en place de l’infrastructure et des prestations nécessaires. « Nous voulons ouvrir les soins médicaux pour couvrir la médecine traditionnelle de l’Inde, de la Chine et de l’Iran notamment.

L’industrie touristique est appelée à devenir un secteur encore plus important à l’avenir avec le tourisme médical. Maurice a tous les atouts pour devenir une destination de santé et de bien-être de qualité » a-t-il dit. Le ministère de la Santé, l’Université de Maurice, l’Economic Development Board et le Mahatma Gandhi Institute ont chacun présenté leurs actions existantes et initiatives futures en matière de médecine traditionnelle. Le Dr Radhakissoon, praticien en médecine ayurvédique à Maurice, a pour sa part fait un exposé sur des pistes possibles à explorer pour instituer le modèle AYUSH à Maurice. L’AYUSH est un système de traitement holistique conçu et développé en Inde. Ses pratiques ont fait ses preuves auprès des Indiens et gagnent du terrain à travers le monde. Maurice veut adopter ce modèle dans le cadre de sa politique de médecine traditionnelle et en vue d’élargir la variété de soins disponibles aux Mauriciens et aux étrangers.