L’enquête sur la fraude de l’ordre de Rs 320 millions avec l’opération “Cargo Vide” d’Air Mauritius, en hibernation depuis septembre de l’année dernière, devra connaître de nouveaux développements majeurs dans les prochains jours. Compte tenu des éléments relevés dans le Forensic Audit and Expert Witness Report sur ce clear-cut case of conflict of interests au sein du board de la compagnie aérienne nationale, des arrestations et des inculpations provisoires en série sont à prévoir en ce début d’année.
L’inspecteur Rajesh Moorghen, qui s’est vu confier cette délicate enquête par la direction générale du Central CID, met actuellement la dernière main à la stratégie qui sera mise à exécution pour le redémarrage de cette affaire. Dans un premier temps, le Grounds Operations Manager d’Air Mauritius, Jean-Claude Leste, qui a consigné la déposition initiale contre Cargotech Ltd de Kishore Beegoo, ancien membre du conseil d’administration d’Air Mauritius, a été convoqué de nouveau au QG du Central CID.
Jean-Claude Leste, qui se fera accompagner de son conseil légal, Me Fouad Nooraully, devra apporter des précisions sur la séquence des événements débouchant sur un manque à gagner au niveau des recettes pour le département cargo d’Air Mauritius. Les éléments d’informations disponibles sont que le Grounds Operations Manager ne serait pas exempt de tout reproche dans ce dossier et tout dépendra des explications qui seront fournies lors de ce prochain rendez-vous.
À part la prochaine séance d’interrogatoire de Jean-Claude Leste, très peu de détails ont transpiré quant au calendrier de convocation pour les autres suspects, dont entre autres Kishore Beegoo, et le Senior Manager d’Air Mauritius, Rajnish Luchoomun, qui avaient fait la pluie et le beau temps au sein de la compagnie jusqu’à tout récemment. Ils savent pertinemment bien que dans la saison II de l’enquête sur le scandale Cargo Vide, ils risquent gros, et vraiment gros…