« Le shift system dans les hôpitaux a permis au gouvernement d’économiser Rs 252 millions, et sera maintenu ». Propos, samedi dernier, du porte-parole du gouvernement, Etienne Sinatambou, lors de la conférence de presse hebdomadaire du MSM. Évoquant le dossier Metro Express, il a souligné que le prêt de Rs 18,8 milliards, suivi d’un moratoire de sept ans pour le remboursement total et de quatre ans pour le taux d’intérêt, « est un cadeau que fait l’Inde à Maurice ». Le Metro Express, insiste-t-il, sera « un projet d’intérêt public ».
« Le shift system est une bonne chose pour la population », soutient Etienne Sinatambou. Toutefois, les médecins sont montés au créneau et contestent sa mise en pratique. « Or, ce shift system est une recommandation faite dans les trois derniers rapports du Pay Research Bureau », explique-t-il, ajoutant que les heures supplémentaires des médecins « ne seront plus payables et permettront ainsi d’employer 357 médecins de plus ». Il précise que, même si les médecins ne sont pas d’accord avec cette situation, « il n’y aura pas de pourparlers » à ce sujet. « Cela a permis au gouvernement d’économiser 252 millions et d’employer 357 nouveaux médecins qui seront mutés dans les centres de santé et les hôpitaux », indique-t-il.
Concernant le projet Metro Express, Etienne Sinatambou dit « ne pas comprendre » la raison pour laquelle l’opposition persiste dans sa campagne de dénigrement systématique. « C’est un mode de transport alternatif moderne qui facilitera la vie de tous ceux qui voyagent, tout en résolvant le problème de congestion routière, en aidant notre économie à se développer encore plus. Si la critique est constructive, le gouvernement take it on board, mais avec ceux qui dénigrent, nous n’allons pas rester tranquilles. Le gouvernement ira de l’avant avec le projet Metro Express qui est un projet d’intérêt public ». Chiffre à l’appui, Etienne Sinatambou a relaté qu’au temps du règne du PTr, en 2014, le coût du projet avait été estimé à Rs 37 milliards. Il soutient qu’avant 2014, « à aucun moment il n’a été dit que Pravind Jugnauth était contre ce projet ». « Pravind Jugnauth a été contre le coût et en 1987, le Metro Express avait été cité sous le gouvernement de SAJ. Le gouvernement sous le régime du PTr avait proposé un projet Métro-mafia. Pa ti pou ena okennn fonksionnman 24/7 metro leze ni lor piloti », souligne-t-il. Il rassure les Quatre-Bornais qu’il n’a « jamais été question de pilotis dans la ville » et qu’« aucun changement ne viendra bousculer le quotidien des habitants de Quatre-Bornes ». Etienne Sinatambou a une fois de plus rappelé à Paul Bérenger qu’il « n’y aura pas d’élections générales ». « Le mentionner à chacune de ses conférences de presse est peine perdue. »