Indépendamment des dessous au sujet de la vente de la Guest House à Grand-Baie à Rs 48 millions, avec pour propriétaire Umeir Soodun, fils de l’ancien vice-Premier ministre et ministre des Terres, Showkutally Soodhun, un autre élément perturbateur est remonté à la surface.

De nouveaux acquéreurs chinois, qui ont payé rubis sur l’ongle, avaient utilisé cet investissement pour bénéficier des facilités de résident auprès de l’ancien Board of Investment, et ce avec la bénédiction du Prime Minister’s Office. La Guest House en litige avait son permis de la Tourism Authority pour son exploitation dans le secteur touristique. Or, depuis octobre de l’année dernière, le permis de la Tourism Authority pour cette Guest House avec accès sur mer n’a pas été renouvelé par les nouveaux propriétaires. Cette situation pourrait ressembler à un Colourable Device pour faciliter l’octroi des permis de l’ex-BOI à des étrangers investissant à Maurice.

Affaire à suivre…