Durant la PNQ de ce mercredi, le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth (SAJ), a affirmé qu’« aucun lien » n’existe entre Kusraj Lutchigadoo, détenu au centre de détention de Vacoas pour une affaire de drogue, et Arvind Hurreechun, policier retrouvé mort par pendaison au centre de détention de Moka.

Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval a demandé davantage de précisions au sujet du “timeline” de l’escapade de Lutchigadoo, dans la soirée du 23 avril. « Il y a eu la Birthday Party du 4 mai et ce ne fut que le 10 que ce scandale a été rapporté officiellement à la police. Pourquoi ce délai ? », a questionné XLD.

Selon Xavier-Luc Duval, ce délai est dû au fait que les enregistrements des caméras de surveillance « n’étaient pas “monitored” de manière régulière ». Il poursuit: « Ce n’est que par pur hasard qu’un inspecteur de police est tombé sur ces incidents ».

Le ministre mentor a ajouté que les enquêteurs poursuivent toujours leurs investigations sur cette affaire et sur celle du regretté Hurreechurn.

Le leader de l’opposition a estimé qu’un « supervising body » – une police des polices – doit être mis en place afin de contrôler les problèmes de corruption, de discipline et autre faux pas de la force policière du pays. SAJ a soutenu toutefois que « cela sera considéré en temps voulu ».