La magistrate Wendy Rangan, siégeant en Cour intermédiaire (Criminal Division), a reconnu coupable un Accounts Clerk de la National Empowerment Foundation (NEF) d’avoir été trouvé en possession de 132,4 g de cannabis et d’avoir fumé cette substance, qualifiée de « drogue dangereuse » dans la Dangerous Drug Act. L’accusé avait cependant plaidé non-coupable des deux charges. Selon les faits avérés, l’employé de la NEF a été appréhendé le 20 mars 2012 alors qu’il marchait hâtivement en direction du supermarché Shoprite rue la Poudrière, à Port-Louis. Les constables Barbe et Seegoolam, accompagnés d’autres officiers de police, l’ont alors approché et fouillé. Ils ont ainsi saisi un sac en plastique noir, dissimulé sous le t-shirt de l’accusé, qui contenait une quantité « considérable » de feuilles de cannabis. Pour se défendre, l’accusé a répliqué qu’il les avait reçues de son cousin la veille et que celui-ci lui aurait demandé de les vendre pour un montant total de Rs 135 000, recevant en contrepartie Rs 25 000. Après son arrestation, les policiers se sont rendus à son bureau ainsi qu’à son domicile, où ils n’ont rien trouvé de suspect.
Se basant sur le rapport du Forensic Science Laboratory et sur les déclarations du constable Barbe, la magistrate a trouvé que l’élément de possession avait été établi puisque l’accusé « had knowledge of, and control over, the drug ». Elle a aussi statué que, selon la quantité de drogue saisie sur l’accusé, et le fait qu’il aurait échangé des messages avec son cousin concernant la transaction, démontre qu’il avait l’intention de vendre ladite drogue. L’élément de « possession de drogue pour la distribution » a donc aussi été établi en cour. D’autre part, la magistrate a considéré la déclaration de l’accusé, qui a admis avoir consommé du cannabis. Pour ces raisons, elle l’a trouvé coupable des deux charges.