Ceux qui attendaient une déclaration du leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM), Paul Bérenger mardi après-midi au siège du parti à la rue Ambrose, Rose-Hill, en ont été pour leur frais.

Le leader du MMM a préféré faire profil bas à ce stade sur les résultats des élections partielles au no 18. Il n’a fait aucune déclaration à la presse suite au bureau politique qui s’est réuni mardi. En attendant sans doute une analyse à tête reposée des vraies raisons derrière cette nouvelle défaite qui en suit d’autres.

Pour rappel, la candidate des militants, Nita Juddoo a terminé deuxième du scrutin avec 3261 voix, soit 14,33% des voix exprimées.Ce qui est loin des 35,11% récoltée par le vainqueur Arvin Boolell qui représente 7990 électeurs en sa faveur.

Ce score serait, selon des cadres du parti, la pire enregistrée par un candidat à une partielle. La question qui se pose à ce stade est de savoir si au vu de ces résultats, le MMM peut désormais se présenter seule à la prochaine échéance électorale ou s’il doit le plus vite possible contracter une alliance.