THE RADIO PLUS 15TH ANNIVERSARY TROPHY : La troisième est la bonne pour Easy Lover

Si l'épreuve principale a été remportée par Easy Lover, les faits marquants de cette journée demeurent les doublés de Muzi Yeni sur Skip The Red et le gris Top Jet, qui en profitait pour vaincre le signe indien au Champ de Mars, et de Shirish Narang avec les outsiders Navistar et Monarchs Emblem. Pour son avant-dernière journée chez Rousset, Brandon Lerena s'est signalé sur Steal A March, tandis que Imran Chisty s'est imposé sur Avail. Andrew Elliott n'a, lui, pas laissé passer sa chance sur Red China. En revanche, la saison 2017 mauricienne a mal débuté pour l'Indien Vijay Kumar Vaibhav, qui a écopé d'une suspension de deux journées pour sa monte sur Zen Master.
Malheureux lors de ses deux premières sorties sur notre turf en compagnie relevée, Easy Lover a montré son meilleur visage dans l'épreuve principale de ce treizième acte pour offrir à Sédric Ségeon et Jean-Michel Henry leur quatrième succès de la saison. Argun était le mieux côté de la course et restait sur deux victoires, mais dans des classes inférieures. En revanche, Everest évoluait dans sa catégorie et on le savait capable de sortir une bonne performance s'il était dans un bon jour. La valeur de l'autre récent vainqueur, Awesome Adam, avait également été revue à la hausse. Easy Lover avait, lui, effectué des débuts prometteurs dans la Duchesse, où il avait terminé deuxième, mais à sa dernière sortie lors de la onzième journée, il n'avait pu défendre ses chances car sa selle s'était déplacée après un peu plus d'un furlong. Il se chuchotait également des bruits favorables sur Chinese Gold suite au doublé de Yeni. Parmi le reste du champ, Unbridled Joy avait une belle carte à jouer bien qu'il montait de classe, car il était le seul réel front runner du lot.
Argun tira profit de sa troisième ligne pour faire travailler le représentant de R. Gujadhur, mais ce dernier le déborda sans trop d'effort après le premier passage du but pour s'installer en tête. Comme il fallait s'y attendre, Joorawon ramena sa monture une fois aux commandes. Everest, qui suivait sur son arrière-main tenta le coup tactique en démarrant à 900m de l'arrivée. Le gris de Gilbert Rousset pouvait se permettre un tel effort, car il possédait de la tenue. Easy Lover qui suivait dans son dos, se retrouva le nez au vent, mais il put se cacher à nouveau lorsqu'un espace se créa entre Unbridled Joy et Argun. Chinese Gold était à l'extérieur d'Awesome Adam et Yeni lui demanda un effort pour se rapprocher à partir de la route. Le coursier de Ricky Maingard manqua logiquement de finish. Unbridled Joy fut déboité dans le dernier virage pour attaquer Everest. Easy Lover en profita pour se rapprocher des barres avant d'être lancé à l'intérieur dans la ligne d'arrivée. Everest se montra plus accrocheur que prévu, mais il ne put contenir l'assaut d'Easy Lover, qui en profita pour ouvrir son compteur. Les 1500m furent couverts en 1.30.63.
Argun ne se montra pas assez percutant pour disputer la victoire et se contenta d'un podium. Awesome Adam prit une modeste sixième place. Interrogé sur cette contre-performance, Wiggins dira que sa monture avait frôlé les barres au 600m, puis au 450m après avoir mal négocié le passage à la route. Il souligna également l'état de la piste pour expliquer cette course. On pourrait ajouter que l'Australine ne put assister sa monture comme il se doit de l'être dans la ligne d'arrivée, où elle hésita en deux occasions.
Muzi Yeni n'aura pas attendu longtemps pour se signaler au Champ de Mars. Le nouveau jockey de Ricky Maingard fit mouche dès sa première monte sur Skip The Red, qui confirma son étendard de favori dans l'épreuve d'ouverture, se rachetant de la course de ses débuts où il avait été gêné. Le futur gagnant misa sur sa deuxième ligne pour se placer en position idéale dans le dos de Golden Ball, qui laissa partir Megamuthi. Le représentant d'Alain Perdrau se montra toutefois ardent et il fut repris à l'extérieur aux abords du Tombeau Malartic, permettant au favori de se rapprocher davantage sans aucun effort. Ramaas était condamné en troisième épaisseur et précédait Charleston Hero, Varadiso, Secret Idea et Prince Adriano, tandis que Caracal et Jack Dempsey fermaient la marche. Le départ de ces deux chevaux suscita d'ailleurs une enquête des commissaires, qui conclurent qu'ils avaient eu toutes leurs chances. Megamuthi imprima une allure régulière, mais il était déjà accroché par Golden Ball dans la dernière courbe. Skip The Red était toujours en main en embuscade et Yeni dirigea d'abord sa monture entre les deux avant d'opter pour l'extérieur de Golden Ball, libérant ainsi Varadiso, qui bénéficia du chemin le plus court. La nouvelle unité de Patrick Merven donna l'impression de pouvoir faire la différence, mais il subit la supériorité de Skip The Red sur la fin. La déception est venue de Charleston Hero dont le jockey fut interrogé, mais les questions des commissaires n'ont pas résulté à plus d'explication. Ce coursier de Vincent Allet mérite d'être suivi lors de ses prochaines incursions tout comme Caracal, qui s'est quelque peu rapproché sur le tard.
Top Jet enfin
L'attente a été longue pour Ricky Maingard avec Top Jet. Ce gris de 6 ans est parvenu à vaincre le signe indien à sa dix-septième sortie au Champ de Mars. À sa dernière tentative, le but était arrivé trop tôt pour lui et il s'était contenté de la deuxième à moins d'une demie-longueur de Malak El Moolook. Cette fois, il bénéficia d'un parcours en or en troisième position côté corde. Lucky Valentine tenta de réduire la course à un sprint vu qu'il était à sa première tentative sur le parcours du jour. Vu le manque de rythme, Down Under se montra ardent et Chisty prit l'initiative dans la descente pour se rapprocher sur l'arrière-main du meneur. Toutefois, en se rabattant, Down Under incommoda Entrée. Le jockey de Patrick Merven plaida coupable sous la règle 160 A (d) pour ne pas avoir pris les mesures nécessaires afin que son cheval ne gêne pas un adversaire et il écopa d'une amende de Rs 20 000. Brandon Lerena était furieux après la course et il sortit de ses gonds dans la salle des commissaires, mais il s'excusa de son comportement à l'issue de la journée. Ayant cédé sa position, Entrée fut contraint d'attaquer en troisième épaisseur dans la dernière courbe. En embuscade dans le dos de Lucky Valentine, Top Jet plongea à la corde à la fin des false rails. Il versa à l'extérieur, puis à l'intérieur, incommodant Olympic Bolt qui dut être repris à l'extérieur. Yeni a été informé qu'il doit redresser sa monture plus tôt qu'il ne l'avait fait cette fois. Ce changement de trajectoire, ainsi que le manque de rythme desservit les desseins d'Olympic Bolt, qui parvint toutefois à s'adjuger la deuxième place à l'arrivée.
En attendant de regagner l'Afrique du Sud à l'issue de la prochaine journée, Brandon Lerena n'a pas laissé passer sa chance pour améliorer son score. Le Sud-Africain se signala sur Steal A March, qui effectuait son baptême du feu sur notre turf dans la deuxième épreuve où il domina de peu le favori Prince Lateral. Data Controller se montra le plus rapide et s'installa en tête sans difficulté. Steal A March fut parmi les plus rapides. Lerena ne le bouscula pas dans un premier temps, mais dut faire l'effort peu avant le premier passage du but afin de conserver l'avantage face à Pride Rock. Heart Of Darkness était à l'extérieur de ces deux chevaux, tandis que The Deacon évoluait encore plus en épaisseur. Ce dernier dut fournir un effort pour se porter sur l'arrière-main du meneur, qui imprima une allure régulière. Prince Lateral était sixième devant Rumbullion, qui fut débordé par Kruger Rand dans la descente. Data Controller aborda la dernière courbe sous la menace immédiate de The Deacon. Ce dernier fit illusion à mi-ligne droite, mais il versa à l'intérieur et lui manqua de petit plus sur la fin. Prince Lateral dut être repris à l'extérieur de The Deacon afin de pouvoir prolonger son effort. Entre-temps, Steal A March grignotait du terrain à la corde pour mettre le nez à la fenêtre à quelques mètres du but. Prince Lateral se rapprocha vivement, mais le but arriva trop tôt pour lui.
Convaincant vainqueur deux semaines plus tôt dans une valeur inférieure sur 1500m, Pajama Party ne fut pas en mesure de confirmer dans la troisième épreuve où il faisait figure d'épouvantail. Sa deuxième ligne constituait un gros avantage, tandis que l'entourage d'Avail, un de ses principaux adversaires, affichait la prudence par rapport au couloir extérieur de l'alezan. Ravi Kumar Vaibhav fila les rênes à Zen Master, qui mit la pression sur le favori dans la première montée. Cela créa un espace sur les barres dans lequel Imran Chisty plaça sa monture avec sang froid. Le jockey de Patrick Merven laissa partir ces deux chevaux, se contentant de détendre sa monture. Mount Fuji se positionna sur le flanc d'Avail et précédait Kilroy, Ocean Hunter, Harryhopeithappens, Plain Of Wisdom, Max The Man et Aficionado respectivement. Pajama Party réduisit l'allure dans la descente avant de repartir au poteau des 600m. Dawn Raid était lancé à l'extérieur, tandis qu'Avail bénéficia de l'ouverture entre Zen Master et Pajama Party. Étant parti sur des bases plus élevées, le gris de Vincent Allet demeura sans accélération cette fois. En revanche, Avail en avait encore sous les sabots et démontra sa supériorité face à ses adversaires du jour. Un examen vétérinaire de Pajama Party révéla que le cheval boitait et qu'il s'était blessé au pied.
Surprenant doublé de Narang
Il s'était fait discret depuis le début de la saison. Kevin Ghunowa a mis fin à une période de disette grâce à Navistar à l'issue d'un pillar to post. Vu la présence des véloces Beluga, Forward Drive et Evergreen, on ne voyait pas Navistar s'installer aussi facilement en tête, mais son cavalier sollicita afin de déborder Beluga. En se rabattant à la corde, le coursier de Shirish Narang incommoda Beluga, qui dut être repris. Mr Bond qui suivait tout juste derrière, dut également être repris afin d'éviter les talons de Beluga. Ghunowa plaida coupable de « careless riding » sous le règlement 160 A (f) et écopa d'une suspension d'une semaine. Une fois les choses en main, Ghunowa réduisit l'allure dans le tournant. Ce qui fit que plusieurs de ses adversaires se montrèrent ardents. Cette fois, le jockey mauricien fut sanctionné sous la règle 160 A (b) pour avoir excessivement réduit l'allure, gênant directement Beluga et indirectement Mr Bond. Il devra payer une amende de Rs 20 000. Suite à cela, Beluga dut être repris à l'extérieur et c'est à ce moment que sa selle glissa de côté. À partir de là, sa monture se montra très ardente. Mr Bond profita de sa première ligne pour garder la corde et se rapprocher dans le dos du meneur, condamnant ainsi Beluga, Forward Drive et Evergreen en épaisseur. Vinrent ensuite Promissory, Torotino et Always Flirting respectivement. La selle de Chisty glissa davantage au 600m, le mettant en position inconfortable et constatant que sa selle avait encore bougé, il cessa de monter son cheval à 200 mètres de l'arrivée. Mr Bond eut toutes ses chances à la corde, mais il manqua de punch pour finir.
Shirish Narang doubla la mise avec l'autre outsider Monarchs Emblem que pilotait Robert Khathi dans la septième épreuve. Cet alezan n'avait pas été si ridicule à sa rentrée 2017 dans une valeur inférieure malgré une surcharge de 26kg, et il n'était pas passé inaperçu lors de ses derniers galops, mais on le croyait limité à ce niveau. Ready For Take Off descendait, lui, nettement de division et paraissait déclassé en cette compagnie. Cependant, son handicap de 62kg pesa lourd dans la balance au sprint final. Chap Trap est celui qui offrait les meilleures garanties, n'ayant été battu que par Prince George à sa dernière tentative dans cette catégorie, mais, après avoir longtemps été aperçu sur l'arrière-main du meneur, il manqua de punch dans la ligne d'arrivée. En revanche, Monarchs Emblem sortit un finish qu'on ne lui connaissait pas à la corde pour mettre tout le monde dans le rouge. Le train de la course fut mené par Magic Jay qui en était à sa première tentative pour le compte de Shirish Narang. Ce fils de Jay Peg ne fut pas surclassé à l'arrivée après avoir imprimé une allure régulière. Il devrait se montrer plus compétitif en compagnie moins relevée avec cette course dans les jambes. Tigre Libre fut égal à lui-même et se contenta de la quatrième place. La grosse déception vint de Declarator, mais ce dernier ne fut pas en mesure de surmonter le handicap de sa ligne extérieure. Condamné en troisième épaisseur sur tout le trajet, il était déjà battu dans le dernier virage. Les rumeurs circulaient que cette course serait la goutte d'eau qui aurait fait déborder le vase. Ces mêmes langues disent que Joorawon serait sur le départ chez l'entraînement R. Gujadhur.
L'épreuve de clôture n'a pas livré de surprise. La victoire est revenue à Red China qui avait échoué de peu lors de ses trois dernières sorties malgré des parcours compliqués. Cette fois, de sa quatrième ligne, il fit le plus difficile en s'emparant de la position tête et corde après moins de 100m. Social Netword tenta de lui disputer le commandement dans la première courbe, mais Sooful ne ravisa afin de ne pas brûler ses chances. Condamné en troisième épaisseur dans le premier virage, Varational fut repris pour suivre sur le flanc de Billy Bojangles. Nullement inquiété, Red China courut bien dans son pas et durcit graduellement le pas à partir de la route tout en gardant assez de réserves pour la ligne d'arrivée. Le favori pencha sur sa gauche lorsqu'Elliott sortit le bâton de la main droite, incommodant Billy Bojangles qui fut dirigé à son intérieur. Au moment où le Britannique changea sa cravache de main, Red China repartit pour repousser l'attaque de Varational avec une certaine assurance.
Vaibhav suspendu pour deux semaines
Vijay Kumar Vaibhav et Muzi Yeni ont connu des fortunes diverses pour leur première journée sous les couleurs de Shyam Hurchund et Ricky Maingard respectivement. Si le Sud-Africain s'est offert un doublé, en revanche, le retour du jockey indien sur notre turf s'est avéré plus compliqué. En effet, Vaibhav a écopé d'une suspension de deux semaines après qu'il eut plaidé coupable sous le règlement 160 A (i) « for failing to ride Zen Master to the satisfaction of the Stewards, the particulars being that from leaving the 1200 metres to the 800 metres, whilst racing on the outside of the leader without cover when the pace was a regular one, he failed to bring his mount back and settle it behind the latter when there was an opportunity for him to do so, resulting in his mount covering unnecessary ground ».
Interrogé sur sa tactique, l'Indien dira que les instructions étaient d'insister sur environ 15 mètres pour essayer de prendre le train à son compte, mais que si cela n'était pas possible, de « sit ». Les commissaires l'ont fait remarquer qu'il y avait un « gap » derrière Pajama Party et qu'il aurait été plus judicieux pour lui de reprendre sa monture pour suivre dans le dos du meneur. Dans sa plaidoirie, Vaibhav a attiré l'attention sur le fait qu'il n'a pas « chase » le meneur, Pajama Party, mais il a admis après avoir revu le film de la course qu'il aurait pu se placer dans le dos du leader. Cependant, il a fait ressortir qu'il n'était pas conscient de cet espace et qu'il n'a pas regardé derrière, car il avait entendu des cris. Selon lui, il a paniqué vu qu'il avait été appelé avant la course et qu'il ne voulait pas être sanctionné pour interférence. Les commissaires ont tenu en compte son « clean record » sous ce règlement et que c'était sa première journée 2017 en ne lui infligeant pas une amende de Rs 25 000 normalement associée à sa suspension.


14E JOURNÉE : Count Henry, la 3e chez les 3-ans
Annulée faute de partants alors qu'elle était programmée pour la 9e journée, la première des deux manches du championnat des 3-ans se tiendra samedi prochain. Sur le papier, on devrait avoir droit à une belle course où le favori sera sans doute Count Henry, qui vise une troisième victoire de rang.
Même s'il donne l'impression d'avoir eu à puiser de ses réserves à sa dernière sortie, l'élève de Gilbert Rousset a su justifier son étendard de favori en l'emportant sous la conduite de Nishal Teeha. Le fils de Count Dubois a gagné davantage en assurance et se présentera au départ de cette épreuve avec de solides arguments. Count Henry pourrait être épaulé par Glen Coco, de qui on attendait mieux lors de ses débuts (11e). On se souvient que ce coursier avait terminé à 3L de Silver Dice ce jour-là après avoir dirigé les opérations. Si sa candidature se confirme, il devrait nous montrer un tout autre visage avec cette course dans les jambes.
Si Count Henry reste le favori, ce n'est pas pour autant que ses adversaires viendront avec la fleur au fusil. En première ligne on retrouve le duo de Ricky Maingard Nordic Storm-Rebel Alliance. Après des débuts prometteurs, le premier nommé est rentré dans les rangs à sa deuxième tentative. Cette course mérite d'être ignorée car il vaut plus que cela. Rebel Alliance a confirmé tout le bien qu'on pensait de lui en réalisant des débuts victorieux. Coursier qui devrait gravir les échelons à Maurice, il aura pour lui de porter que le poids de son jockey. Valeur du jour, on ne connait pas le choix de Muzi Yeni, qui a montré hier qu'il n'est pas venu pour faire du tourisme à Maurice.
En démonstration lors de la 12e, Cape Horn pourrait également être au départ de cette épreuve. La meilleure acquisition de la casaque bleu électrique et écharpe rouge, selon les dires de son entraîneur, ce coursier monte en puissance à chacune de ses sorties. Il sera un sérieux prétendant à la victoire si l'état major de l'entraînement Gujadhur décide d'aller de l'avant avec sa candidature. Au cas contraire, c'est Soweto Moon qui sera son représentant. Ce coursier avait réalisé des débuts discrets derrière le duo Moonlight Runner-Answeringenesis il y a deux semaines. Il devrait se montrer plus percutant avec une course dans les jambes, mais sa tenue reste sujette à caution, lui qui n'a jamais bien fait au-delà des 1000m en Afrique du Sud.
Jean-Michel Henry, qui a fait de cette épreuve une de ses propriétés, devrait toutefois avoir l'aval des Racing Stewards pour pouvoir engager Oomph. Pour rappel, ce coursier a éprouvé du mal à s'élancer correctement des stalles de départ. Il a été intimé à son entraîneur de refaire son éducation tant à Port-Louis qu'à Floréal. Autant dire que les efforts consentis n'ont pas encore porté leurs fruits, car Oomph a encore une fois loupé son départ mardi lors de son essai aux stalles. Son barrier test de ce mardi sera determinant quant à une éventuelle participation.
Finalement, à l'entraînement Rameshwar Gujadhur, c'est Glorious Goodwood qui sera lancé dans le bain. Produit de Dynasty, il compte une victoire (1200m) et trois placés sept courses disputées. Glorious Goodwood a reçu une bonne préparation avec plus d'une dizaine de galops sous les sabots.