Religion : Consécration de la staue géante de Durga Maa à Grand-Bassin

La Mangal Mahadev Shakti Swaroopa Association (MMSSA) a annoncé que la cérémonie de consécration de la statue géante de Durga Maa de 108 pieds se tiendra les 30 septembre et 1er octobre à Grand-Bassin. 108 pieds, soit 33 mètres de hauteur : c’est la taille de la plus grande statue de la déesse hindoue Durga au monde. Et elle se trouve à Maurice. En construction depuis 2011, ce joyau de l’art et de l’architecture indiens sera dévoilé au grand public lors d’une fastueuse cérémonie de consécration qui durera deux jours. La statue de Durga Maa a été érigée à quelques mètres de celle de Mangal Mahadev, qui est de la même hauteur. Tout un symbole et une nécessité, selon la théologie hindoue.

« Le dieu Shiva symbolise la force, soit l’énergie statique », explique Anil Bachoo, président de la MMSSA et initiateur du projet. La déesse Durga, la plus redoutable des divinités du panthéon hindou, est une émanation de Parvati, épouse de Shiva. Durga Maa incarne le shakti, c’est-à-dire l’énergie cinétique. Shiva est incomplet sans shakti. D’où l’obligation d’installer Durga Maa aux côtés de Mangal Mahadev, ajoute-t-il.
La cérémonie de consécration, sous la supervision de deux gurus indiens, spécialistes des rituels et prières dédiées à la déesse Durga, durera deux jours. La journée du dimanche 1er octobre sera consacrée au puja, grand rite d’offrande, d’adoration et d’invocation de la mère Durga. « Le Durga puja a été soigneusement préparé après plusieurs semaines de consultation avec les gurus indiens, qui ont soigneusement étudié les astres et les textes sacrés de l’hindouisme afin de mettre au point une cérémonie de consécration d’une ampleur sans précédent à Maurice », déclare Megduth Chumroo, secrétaire de l’association. 
La veille, soit la soirée du samedi 30 septembre, sera marquée par une veillée musicale spectaculaire (Mata ka Jagaran) avec chants méditatifs (bhajans et kirtans), chorégraphies et représentations théâtrales en bhojpuri, hindi, tamoule, marathi et telugu à la gloire de la déesse à partir de 18h. « Nous avons mobilisé les meilleurs artistes et troupes de Maurice autour d’une représentation artistique à couper le souffle et riche en couleurs, son et lumière », soutient Raviraj Sinha Beechook, coordonnateur de l’événement.
L’édifice comprend également le simha, soit le lion, symbole de force et de courage. Ce projet a duré six ans et les travaux, conformes aux règles architecturales de l’Inde, ont été réalisés par des ouvriers indiens et mauriciens spécialisés. Ce sanctuaire a nécessité environ 2000 m3 de béton ainsi que 400 tonnes de fer. « Aucun fonds public n’a été injecté dans ce projet totalement laïque, précise Anil Bachoo. Il a été entièrement financé par les dons, principalement en nature, des dévots de Durga Maa. »
La MMSSA invite tous les Mauriciens, toutes confessions confondues, à ce grand moment de recueillement national à la sortie du navratri, les neuf jours de vénération de la déesse Durga. « Ce n’est pas tous les jours que l’on a la chance d’assister au dévoilement de la plus grande statue d’une divinité au monde », concluent les organisateurs.

 

 
La plus grande statue de Durga Maa au monde
 
Cet édifice, situé à Grand-Bassin, est sans conteste la plus grande statue de la divinité hindoue au monde. Le précédent record était détenu par le Deshapriya Park Durgotsav à Kolkatta en Inde. Il s’agissait d’une statue de 80 pieds de Durga Maa, dévoilée en 2015. La MMSSA a déjà écrit au Guinness Book of Records et à son équivalent indien, Limca World Book of Records pour solliciter l’inscription de ce sanctuaire au panthéon des records.

 

 
AHMADIYYA MUSLIM ASSOCIATION : Prière pour la paix et l’harmonie dans le monde
La branche mauricienne de l’Ahmadyya Muslim Association a tenu le week-end dernier sa 56e session annuelle au Centre Swami Vivekananda à Pailles en présence de nombreux membres. Pour l’occasion, la Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomajee, et les ministres Yogida Sawminaden et Pradeep Roopun avaient fait le déplacement. Dans l’assistance, la présence du secrétaire général du MMM, Ajay Guness, a été remarquée. Annoncé, le Premier ministre, qui a participé vendredi à la messe en marge de la fête du Bienheureux Père Laval, n’avait toutefois pas fait le déplacement. Cela, en raison d’un engagement de dernière minute, selon l’Amir Jamà Moussa Taujoo et confirmé par Pradeep Roopun. 
C’est ainsi au ministre des Arts et de la Culture qu’il échut de faire un discours, dans lequel il a mis l’accent sur l’importance de la paix. « Nous avons une chance inouïe de vivre dans un pays multiculturel à Maurice. Nous devons prier pour que cette harmonie qui nous unie et qui fait la beauté et la réputation de Maurice dure », a-t-il fait ressortir. Il a aussi souligné l’importance de la religion, qui renforce les liens d’une communauté. 
 
De son côté, Moussa Taujoo est revenu sur l’historique de l’Ahmadyya Muslim Association et les vertus qu’elle prône. Des vertus inspirées de la paix et du savoir-vivre. D’autres sessions de prières et d’apprentissage ont eu lieu, afin d’inculquer et rappeler aux membres de cette association les principes de l’islam, qui est axé sur la paix et l’harmonie.