source photo : internet

Plus de deux cents personnes ont été atteintes en deux mois du konzo, une maladie qui paralyse les jambes et le dos, dans une zone pauvre de l’ouest de la République démocratique du Congo.

«Plus de 200 personnes sont attaquées par la maladie du konzo. La plupart sont des enfants dont l’âge varie entre 5 et plus de 15 ans», a déclaré Jean de Dieu Kitambo, administrateur du territoire de Kahemba dans la province de Kwango. Le «konzo est une maladie qui attaque les membres inférieurs et la colonne vertébrale provoquant une déformation physique déplorable et souvent irréversible», a expliqué le Dr Paulin Kiyankay.

Cette maladie est provoquée par «la consommation d’une variété de manioc très
amer qui devait normalement rester trempé dans l’eau au moins pendant quatre jours pour éliminer le cyanure avant d’être consommé», a encore expliqué le médecin.