RÉSULTATS INTÉRIMAIRES : Trimestre difficile pour les groupes CIEL et ENL

Le premier trimestre (juillet-septembre 2017) de l'exercice financier 2017/2018 des groupes CIEL et ENL a été à première vue difficile, les résultats intérimaires indiquant des pertes après impôt de Rs 25,2 millions et Rs 236,2 millions respectivement.
Dans le cas de CIEL Ltd, le chiffre d'affaires consolidé du groupe a progressé de 12% pour s'élever à près de Rs 5, 5 milliards alors que le résultat avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) montre un recul de 17% à Rs 401,7  millions comparé à la même période de l’année précédente. Contrairement au trimestre se terminant au 30 septembre 2016, marqué par des bénéfices après impôt de Rs 101,6 millions, le groupe enregistre pour les trois premiers mois du présent exercice financier des pertes nettes de Rs 25,2 millions.
Passant en revue les performances des cinq grands secteurs d'activité dans un communiqué de presse, la direction de CIEL Ltd relève les faits suivants :
1) Le pôle “Textile” affiche une profitabilité moindre ce trimestre comparé à l’année précédente. La forte pression concurrentielle et un marché de détails difficile ont affecté les marges de CIEL Textile. Le segment “Tissage” (Aquarelle) a également été partiellement impacté par les mouvements négatifs des taux de change tandis que les résultats des segments “Tricot” (Tropic Knits) et “Bonneterie” (Floréal Knitwear) sont en ligne par rapport à la même période de l’année dernière. CIEL Textile continue d’anticiper les évolutions du marché tout en maintenant son avantage compétitif.
2) Au niveau du pôle “Hôtellerie”, la croissance des revenus du groupe Sun, tirée par un meilleur positionnement prix, est qualifiée d'encourageante. Cependant, la réouverture tardive de l'établissement Kanuhura, aux Maldives, et les deux mois de fermeture de La Pirogue ont eu un impact négatif sur les résultats. Le groupe Sun s’attend à une amélioration de la situation dans les mois à venir.
3) Du côté du pôle “Finance”, on constate que les activités bancaires ont maintenu de bons résultats bien que légèrement en retrait par rapport à la même période l’année précédente. Les opérations fiduciaires du pôle – MITCO Group – ont également enregistré une performance moindre ce trimestre.
4) S'agissant du secteur “Agro & Property”, on a noté une performance en repli en raison principalement d’une baisse de la quantité de canne à sucre disponible au Kenya et d’une récolte décalée à Maurice, qui s’ajoute à un taux de sucrose plus faible et des prix de vente également en retrait. Cette baisse est cependant atténuée par la contribution positive de TPC Limited, en Tanzanie, et par un gain sur une vente de terres de Ferney Limited durant le trimestre.
5) Quant au pôle “Santé”, on souligne que les résultats de l’hôpital Wellkin au sein de The Medical and Surgical Centre Limited Group ont pesé sur la performance de ce segment d'activités. Les opérations ougandaises (International Medical Group) ont également été impactées par la performance en recul de l’activité d’assurance, qui a enregistré des demandes d’indemnisation plus importantes.   
Pour la direction du groupe CIEL, les résultats du premier trimestre reflètent de manière cyclique la basse saison hôtelière mais également la baisse de la profitabilité de CIEL Textile et les pertes opérationnelles de l’hôpital Wellkin, entre autres. Le groupe anticipe toutefois une amélioration de sa performance financière au cours des prochains trimestres.
Du côté du groupe ENL, la période juillet-septembre 2017 s'est soldée par un chiffre d'affaires en hausse, soit de Rs 3,5 milliards, contre Rs 3,3 milliards pour le trimestre correspondant de 2016. Cette progression est attribuable à des ventes accrues enregistrées dans le segment “Commerce et Industrie” mais le groupe a eu à faire face à des pertes nettes plus importantes dues à des performances plus faibles dans les secteurs de l'hôtellerie et de l'agro-industrie.
La période juillet-septembre étant traditionnellement la basse saison pour le secteur hôtelier, le groupe ENL a décidé de fermer trois établissements (Heritage Awali, Heritage Le Telfair et Veranda Paul & Virginie) pour rénovation, ce qui a eu un impact défavorable sur les résultats du groupe. De plus, dans le secteur agro-industriel, la faible récolte sucrière et le niveau relativement bas du prix du sucre ont été des facteurs qui ont affecté sa performance générale. « Various measures have been implemented by management as well as government to attenuate the impact of this reduction in sugar price but operations will remain challenging for the year », fait ressortir la direction d'ENL.
Selon un relevé des résultats après impôt des différents pôles d'activités du groupe, on note que les bénéfices nets du secteur “Agro-Industrie” sont passés à environ Rs 86 millions pour le trimestre se terminant au 30 septembre 2017 contre Rs 116,3 millions pour la même période de 2016. Les pertes des secteurs “Land and investments” (de Rs 74,9 millions à Rs 102,6 millions) et “Hospitality” (de Rs 121,1 millions à Rs 263,4 millions) ont augmenté. En revanche, des profits de Rs 6,5 millions ont été dégagés par le secteur “Commerce et Industrie” contre des pertes de Rs 3,5 millions pour le premier trimestre du précédent exercice financier.
Parlant des perspectives, la direction d'ENL annonce :  « The Group’s operating segments, save agro-industry, are expected to perform well for the coming quarter. We have now received the Smart City certificate for Moka City. We are thus in a position to materialise several transactions which will generate both profitability and significant cash flows for the Group. » ENL s'attend également à ce que le centre commercial So'Flo, à Floréal, qui ouvrira ses portes à la fin de ce mois, contribuera à la rentabilité du groupe.