À peine quatre journées écoulées et déjà un jockey cloué au pilori ce matin. Le Mauricien Nishal Teeha, dont les antécédents ne plaident guère en sa faveur, a écopé de douze semaines de suspension par les Racing Stawards pour ses montes respectives sur Max Rapax (doublure de Cherish The Charm et vainqueur de la cinquième course) et Karraar (doublure de Blue Berry) samedi dernier.
Appelé une première fois par les RS samedi pour expliquer sa monte sur Max Rapax, Teeha est retourné à la chambre des commissaires ce matin. Les RS lui ont reproché son « improper riding » en ligne droite finale. Pour avoir enfreint le règlement 160 A (e), le jockey n°2 de Rousset a écopé de six semaines de suspension ferme.
La même sanction (six semaines de mise à pied) lui a été réservée pour sa monte sur Karraar, à la différence que le reproche des RS est que Teeha « has not taken all reasonable and permissible measures to ensure that, throughout the race, his horse is given full opportunity to win or obtain the best possible place in the field ».
La suspension de Teeha, qui prend effet dès samedi, s’étale sur deux phases (23 avril au 28 mai et 4 juin au 9 juillet). Avec  ses 12 semaines de suspension, il a atteint la limite autorisée au niveau des infractions. La moindre faute sanctionnée après le 9 juillet équivaudra à une fin de saison prématurée pour Teeha.
Deux semaines pour David
Derreck David, qui avait brisé la glace samedi (victoire de Cherish The Charm) après trois journées sans, n’a pas non plus échappé aux mailles du filet des RS. Même s’il s’est plaint d’une selle déplacée avec Smitten dans la course de clôture, la Cravache d’Or 2015 a été sanctionnée de deux semaines de mise à pied pour « careless riding ». Smitten termina deuxième à 0,85 longueur du vainqueur Al Mahara.
À un autre niveau, le jockey Donavan Mansour a été condamné à une amende de Rs 5 000 pour n’avoir pas fait le poids sur Ashanti Gold dans la 6e course. Le Sud-Africain avait monté le gros de Rameshwar Gujadhur à 52,5 kg, alors que le coursier était handicapé à 52 kg. Ce changement de poids a été noté le jour de la course, soit après le délai autorisé (avant la parution du programme officiel jeudi).
Par ailleurs, aucune sanction n’a été prise aux dépens du jockey Vikram Sola, dont la monte sur Lord Wellington (5e dans l’épreuve remportée par le gros outsider Tembot) n’avait pas été appréciée par l’entraîneur Shirish Narang. Les explications de Sola auront convaincu les RS.
Aucharuz victorieux à Macau
Le jockey mauricien Akash Aucharuz, qui exerce en ce moment à Macau, s’est offert une victoire de Groupe 1 dimanche. Il a triomphé avec Happy Cash, un gros outsider dans la Chairman’s Challenge Cup (1200m). Avec le 2e rating le plus bas du lot (73), il s’est imposé sur piste lourde. Happy Cash a battu Yanson (C. Chong) d’une demi-longueur, alors que le troisième, Valiant Soldier, avec sur le dos une vieille connaissance française, Olivier Doleuze — qui exerce à Hong Kong et qui avait fait une pige à Macau — a concédé plus de quatre longueurs à l’arrivée.
Transferts
Randhir Pertaub n’aura pas de licence d’entraîneur, du moins cette saison, et Shailesh Ramdin a rendu son tablier à la fin de la saison 2015 pour observer une année sabbatique. Du coup, leurs chevaux ont émigré sous d’autres cieux. Absalom et The Blue Streak (ex-Poertaub) sont allés renforcer les effectifs de Shirish Narang. Bright And Blue, Adeste Fidelis et Indian Striker, eux, défendent désormais les couleurs de Jean-Michel Henry.