ROBERT KHATHI : On s’attendait а une grosse performance de Magic Jay

Avec 12 victoires dans l’escarcelle, le jockey Robert Khathi mène le bal parmi les jockeys toujours en action cette saison, car le leader au classement, Brandon Lerena, qui compte 17 victoires, ne montera plus pour le reste de l’année chez nous. Toutefois, le sacre final n’est pas une priorité pour Khathi. « I would like to win at least a race per meeting. A double would be a bonus and a hat-trick the champagne », nous a déclaré le titulaire du yard Narang, satisfait de sa journée.
Le natif d’Umlazi au KwaZulu-Natal s'est signalé dès sa première monte de la journée sur Magic Jay, offert à 10/1. Ce bai, qui avait déjà couru contre les chevaux tels que Five Star Rock ou encore Canadian Dollar alors qu’il défendait les couleurs de Jean-Michel Henry, n’avait toutefois jamais remporté une course, ni même terminé dans le tiercé. Depuis, il était passé sous la férule de Shirish Narang, qui avait pris la décision de le castrer. Pour son retour, ce produit de Jay Peg et Happy Jean avait été crédité d’une rentrée encourageante sous la conduite de Dinesh Sooful lors de la treizième journée. Robert Khathi le pilotait en course pour la première fois, mais il ne commit pas d’erreur, surmontant vite le handicap de sa ligne extérieure pour prendre les choses en main. Magic Jay imprima son propre rythme et grâce à la poigne de Khathi, il repoussa l’attaque de Varational.
« On s’attendait à une grosse performance de sa part. Sa valeur avait été revue en constante baisse suite à son manque de résultats, passant de 26 à 13. Il s’était bien comporté à l’heure des galops et était au point physiquement pour cette course. Toutefois, sa ligne extérieure demeurait un gros handicap sur le sprint, mais une fois en tête, Magic Jay a bien couru dans son pas. Je pense que Varational avait même pris le dessus en ligne droite, mais mon cheval a sorti une deuxième accélération pour toucher le but en premier », déclare-t-il, tout en concédant que les 6 kg de différence entre Varational (61 kg) et Magic Jay (55 kg) ont pesé lourd dans la balance. Interrogé pour savoir si Magic Jay pourra répéter à l’avenir, Khathi trouve qu’il lui faudra des circonstances favorables pour confirmer.
En action dans six autres courses lors de ce rendez-vous, Robert Khathi a fini quatre fois dans l’argent et deux fois cinquième. Selon lui, le récent vainqueur Monarchs Emblem n’aurait pas pu battre Varadiso, car ce dernier s’est montré trop fort dans la course à l’avant. « Je dois dire que Monarchs Emblem a bien progressé. Il est généreux dans l’effort. Il possède les qualités nécessaires pour remporter au moins une autre victoire cette saison », nous confie-t-il.
Deuxième lors de ses deux dernières sorties où il avait échoué de peu derrière Brachetto et Glen Coco, le petit Baron Ballet, 3 ans, s’est contenté d’un nouvel accessit samedi dernier. Ce fils de Var, qui était aligné dans une classe supérieure à la sienne, n’a été devancé que par les deux chevaux les mieux cotés, Soweto Moon et Antwerp. « Baron Bellet n’a pas été surclassé en cette compagnie. Il ne tardera pas à faire parler de lui », assure note interlocuteur.
Step To Fame était le représentant de Shirish Narang dans l’épreuve phare disputée sur 950m, The Lightning Cup. Vu qu’il n’avait pas été battu lors de ses quatre dernières tentatives sur le kilomètre, son entourage était en droit de s’attendre à une bonne performance de sa part, car il portait un léger handicap à ce niveau. Ce fils de Kildonan ne put toutefois employer sa tactique favorite étant donné que Streetbouncer, qui s’élançait à son intérieur, insista pour la position tête et corde. « S’il s’était retrouvé seul à l’avant, Step To Fame aurait gagné ou fini plus proche du vainqueur. » Step To Fame se contenta d’une modeste cinquième place à 2,50L d’Ernie, qui était le plus fort du lot.
Khathi était aussi associé à Fort Ozark dans la 4e course. Le champ du jour était très compétitif et il se contenta d’une quatrième place. Évoluant sans les œillères, il courut plus détendu et revint quelque peu sur la fin. « Je suis satisfait de sa performance, il gagnera bientôt », affirme-t-il. Seul Seven Oceans a couru en dessous des attentes de Robert Khathi samedi dernier. « C’est un sujet moyen. Il a tiré en course. Pourtant, il travaille bien à l’entraînement », lance le Sud-Africain, perplexe.