Les lutteurs juniors rodriguais Ivan Raphaël (-70 kg) et Ismaël Ravina (-74 kg) se trouvent, depuis lundi dernier, au centre de lutte de Créteil, à Paris en France, où ils sont en stage avec une cinquantaine de lutteurs étrangers.  Accompagnés de leur entraîneur Alec Albert, ils mettent le cap sur l’Allemagne, demain, pour un autre stage de haut niveau de cinq jours avant de regagner le pays. A noter que c’est sur une invitation du club réunionnais de St Joseph que ce déplacement s’est concrétisé.
Selon  Alec Albert, ce sont les très bonnes relations qui existent depuis plus de 15 ans entre le comité régional de Rodrigues et le club de St Joseph qui ont favorisé le déplacement de ces deux lutteurs en France. Invité depuis plusieurs années au tournoi de Noël à La Réunion, la lutte rodriguaise a pu, cette fois-ci, profiter de ce stage de haut niveau en France et en Allemagne.  » Ce stage sera bénéfique à nos lutteurs dans la mesure où ils gagneront en expérience. Ils ont la chance de travailler avec des lutteurs tchéchènes, mongoles, français, réunionnais et même quelques Africains. Après une semaine de stage intense où ils ont pu travailler les techniques de compétition et la résistance entre autres, je peux dire qu’Ismaël et Ivan sont plus déterminés et motivés qu’avant. C’est cela l’importance de participer à des stages de très haut niveau « , a-t-il déclaré.
L’entraîneur rodriguais dit maintenant espérer qu’au retour au pays, ces deux lutteurs puissent avoir la chance de défendre les couleurs mauriciennes à une compétition de haut niveau. Il pense ici aux championnats d’Afrique juniors de cette année.  » Ce serait effectivement très motivant pour ces deux lutteurs s’ils avaient la chance de participer à cette compétition. On essayera de contacter la fédération pour voir s’il y a une possibilité dans ce sens « , a souligné Alec Albert. Selon lui, les deux lutteurs ont eu l’occasion de travailler dans de bonnes conditions et même parfois, à la raison de deux fois par jour.
Une compétition était même au programme, hier dans un autre gymnase de la région de Créteil à l’issue de ce premier stage de cinq jours dirigé par un entraîneur tchéchène et assisté par les autres entraîneurs sur place.  » Le fait que nous avons été informés de ce déplacement à la dernière minute ne nous a, malheureusement, pas permis de nous inscrire à cette compétition. Toujours est-il que nous profitons de deux semaines intenses de travail qui, j’en suis convaincu, vont grandement nous aider », a-t-il avancé.
Le stage terminé, les Rodriguais, aussi bien que les lutteurs du club de St Joseph, mettront le cap demain sur l’Allemagne pour un autre stage de haut niveau.  » C’est une très bonne chose que de pouvoir rencontrer des lutteurs de différents pays, dans la mesure où cela nous aide énormément. J’aurais souhaité que d’autres lutteurs puissent bénéficier, à l’avenir, de la même opportunité. Car c’est en ce faisant que nous progresserons davantage « , a-t-il indiqué.
Alec Albert n’a pas manqué de remercier tous ceux qui ont rendu ce déplacement possible.  » Un grand merci au club de St Joseph, en particulier à son président Ivonyc Dijoux, qui ne rate pas une seule occasion pour apporter son soutien à la lutte rodriguaise. Merci aussi à la Commission de la Santé et des Sports et au commissaire Ismaël Valimamode, qui a rendu ce déplacement possible en assurant les frais « , a-t-il conclu.