Déjà assurée de la victoire finale dans le Tournoi des Six Nations, l’Irlande a décroché le 3e Grand Chelem de son histoire en s’imposant en Angleterre (24-15) samedi, alors que le fauteuil de dauphin est revenu au Pays de Galles, vainqueur de justesse des Français (14-13).

Derrière Irlandais et Gallois, l’Ecosse, victorieuse en Italie (29-27) termine troisième de l’édition 2018 du Tournoi. Un succès face à l’Angleterre à Twickenham, le jour de la Saint-Patrick… L’Irlande a remporté la plus belle des victoires pour célébrer le troisième Grand Chelem de son Histoire, après 1948 (5 nations) et 2009. Sûrs de leurs forces (organisation, défense, individualités), les Irlandais ont récité leur rugby, notamment en première période, à l’issue de laquelle ils menaient 21-5. Ils ont ensuite contenu les assauts désordonnés de leurs adversaires.

Au passage, les Irlandais ont posé leur empreinte sur le rugby européen, malgré une grosse frayeur en France lors de la première journée (victoire 18-17 grâce à un drop miraculeux de l’ouvreur Jonathan Sexton). La domination irlandaise est incarnée par le jeune ailier Jacob Stockdale, 21 ans, devenu le meilleur marqueur d’essais lors d’une édition du Tournoi des Six Nations, avec une septième réalisation contre le XV de la Rose.

Déjà battue en Ecosse et en France, l’Angleterre, qui avait abordé le tournoi sûre de son rugby et de ses forces, a semblé perdue. Elle termine le tournoi a la cinquième place, avec des doutes plein la tête. La deuxième place du Tournoi est revenue aux Gallois, vainqueurs de justesse des Français, qui, par fébrilité, maladresse, mauvais choix ou inspirations malheureuses, ont laissé filer la victoire en fin de match.

Dans le premier match de l’après-midi, l’Ecosse, déjà victorieuse de la France puis contre l’Angleterre à domicile, a décroché son premier succès à l’extérieur, grâce à une pénalité de Greig Laidlaw (79e). Auteur de quatre essais, le XV du Chardon empoche même un point de bonus offensif.

À dix-huit mois du Mondial 2019 au Japon, le troisième Grand Chelem place l’Irlande parmi les prétendants au titre. Les Italiens, qui menaient encore (24-12), ont craqué en fin de match, laissant filer une victoire dans le tournoi qui leur échappe depuis février2015. Ils terminent avec la “Cuillère de bois” (aucune victoire) pour la 3e fois consécutive. Bien loin de l’insolente supériorité des Irlandais.