La valeur ajoutée dans les entreprises manufacturières tournées vers l’exportation a augmenté de seulement 0,2 % en 2015 contre 0,8 % en 2014. La part de la valeur ajoutée aux prix de base du secteur dans le Produit intérieur brut (PIB) total du pays est resté inchangée à 6 % l’année dernière, indique le dernier rapport sur la performance des Export Oriented Enterprises (EOE) publié ce matin par Statistics Mauritius.
Selon ce rapport, les exportations en valeur FOB (Free on Board) pour 2015 se sont élevées à Rs 48,7 milliards, en baisse d’environ Rs 400 millions comparativement à Rs 2014. Le coût total des importations du secteur en valeur CIF (Cost/Insurance/Freight) a été de l’ordre de Rs 27,3 milliards, soit Rs 1,3 milliard de moins que l’année précédente. Ce repli est expliqué principalement par une diminution de 4,3 % de la facture d’importation de matières premières et de 7,4 % de celle d’équipement.
Le secteur EOE termine l’année 2015 avec des exportations nettes de Rs 21,4 milliards, soit 44 % des recettes totales contre 42 % en 2014. Cependant, le taux de croissance réelle de la valeur ajoutée n’a été que de 0,2 % en 2015 par rapport à 0,8 % en 2014 alors qu’en 2013 un taux négatif de 3 % avait été enregistré. Le relevé de Statistics Mauritius fait voir que l’investissement dans le secteur, estimé à Rs 1,3 milliard en 2015, a diminué sensiblement comparativement à 2014 (Rs 2,7 milliards) et 2013 (Rs 1,9 milliard).
Le tableau des performances des sous-secteurs d’activités fait voir que les recettes des exportations de produits d’habillement se sont chiffrées à Rs 23,9 milliards, soit environ un demi-milliard de plus qu’en 2014. Il faut y ajouter les exportations de matières premières textiles qui ont rapporté Rs 3,1 milliards (+ Rs 100 millions) et le résultat amélioré au niveau des exportations de pierres précieuses et semi-précieuses (Rs 4,1 milliards contre Rs 3,6 milliards en 2014). Ces hausses ont permis de mitiger le repli des exportations de produits de la mer (de Rs 11,1 milliards à Rs 9,5 milliards).
Côté importations, la valeur des produits de la mer achetés par les entreprises locales a également baissé, passant de Rs 6,6 milliards à Rs 5,3 milliards. Celle des matières premières textiles s’est stabilisée autour de Rs 5,9 milliards.
Au niveau des marchés d’exportation, la performance de l’Afrique du Sud est à signaler, les ventes vers ce pays ayant augmenté de Rs 5 milliards en 2014 à Rs 5,9 milliards en 2015. Autre marché régional, Madagascar a importé pour Rs 2,4 milliards l’année dernière (+ Rs 250 millions). Les États-Unis (+ Rs 237 millions) et les Pays Bas (+ Rs 229 millions) ont également fait mieux qu’en 2014. En revanche, les marchés français (-Rs 1,3 milliard), belge (-Rs 423 millions), japonais (-Rs 418 millions), britannique (-Rs 365 millions), entre autres, ont régressé.
Par ailleurs, le secteur d’exportation comptait 284 entreprises à fin décembre 2015 contre 300 une année plus tôt. Les emplois dans le secteur ont aussi baissé, passant de 54 813 à 53 601.